Dans l'Oise, un maire LR suspend des habitants de RSA pour "nettoyer les rues"

  • A
  • A
Dans l'Oise, un maire LR suspend des habitants de RSA pour "nettoyer les rues"
Si le fait de consommer de l'alcool n'est pas un motif de sanction, l'obligation d'insertion en est une, et notamment le fait de chercher du travail, a fait valoir le département.@ AFP
Partagez sur :

Arnaud Dumontier, maire LR de Pont-Sainte-Maxence, sanctionne ceux que les habitants dénoncent comme des "indésirables ivrognes".

Le maire Les Républicains de Pont-Saint-Maxence, dans l'Oise, veut retirer le RSA à des "personnes qui s'alcoolisent dans le centre-ville" de sa commune, rapporte Le Parisien vendredi. 

Suspension de RSA pour trois mois. Arnaud Dumontier, l'édile de la commune de 13.000 habitants a signalé un individu au département, chargé de verser la prestation sociale : ce dernier a été suspendu de RSA pour trois mois. Si le fait de consommer de l'alcool n'est pas un motif de sanction, l'obligation d'insertion en est une pour pouvoir toucher l'aide, et notamment le fait de chercher du travail, a fait valoir le département.  "Toucher l'aide de l'Etat pour la picoler, c'est intolérable", a pour sa part déclaré Arnaud Dumontier, qui assure que des habitants sont venus lui dire qu'ils "en ont marre de payer des impôts pour ces indésirables ivrognes". 49 mains courantes auraient ainsi été déposées à la suite de perturbations occasionnées par l'homme dont la versation du RSA a a été suspendue.

Un deuxième cas bientôt examiné. "Ce n'est pas au maire de dire comment cette personne doit agir ou gérer son argent. Il n'est ni son tuteur, ni son curateur (...)", a fait valoir au Parisien Bruno Carpentier, secrétaire général du Secours populaire dans l'Oise. Un deuxième cas devrait être examiné le mois prochain.