Dans le Doubs, la route qui se dégivre toute seule

  • A
  • A
Dans le Doubs, la route qui se dégivre toute seule
Le système, baptisé Novatherm, est basé sur la géothermie et implanté sous la chaussée.@ THEO MANEVAL
Partagez sur :

Une entreprise de travaux publics du Haut-Doubs teste depuis deux ans une invention révolutionnaire pour dégivrer les routes.

En cette période de grand froid, beaucoup de routes sont enneigées, parfois dangereuses. Un entrepreneur de Gilley, dans le Haut-Doubs, a peut-être trouvé la solution. Il a mis au point un système pour que les routes se dégivrent toutes seules. Plus besoin, donc d’attendre la saleuse.

Un système révolutionnaire... C’est une première mondiale. Le système, baptisé Novatherm, a été développé avec le soutien d’Eurovia. Il est basé sur la géothermie et implanté sous la chaussée. "Ce sont des tuyaux plongés en profondeur qui vont chercher la chaleur", explique Eric Vermot, à l'origine de cette idée. "Cette chaleur est récupérée par une pompe à chaleur, qui va augmenter la température au niveau du sol pour dégivrer les couches de roulement. Cela peut donc être appliqué au niveau de la route, des zones accidentogènes, mais cela peut être élargi sur des zones de parking, sur des centres commerciaux, sur des centres logistiques ou des aéroports, puisque sur les aéroports, il est interdit de mettre du sel sur le tarmac", rappelle-t-il.

IMG_0345

... qui marche aussi l'été. Le système peut aussi servir à refroidir la chaussée. Car l'été, le bitume capte beaucoup de chaleur quand le soleil frappe fort. Novatherm est ainsi capable de transformer cette chaleur en énergie, pour alimenter la climatisation des bâtiments voisins par exemple.

Pour l’instant, l’inconnue reste encore le prix. Sur ce point, la discrétion est de mise, car les négociations sont en cours pour les premières commandes. Eric Vermot espère au moins un aboutissement avant la fin de l’année.