Daniel Ducruet devant la justice pour "violence en réunion"

  • A
  • A
Daniel Ducruet devant la justice pour "violence en réunion"
Partagez sur :

L'ancien mari de Stéphanie de Monaco, Daniel Ducruet, a comparu mardi devant le tribunal correctionnel de Grasse où il était accusé d'avoir frappé le barman d'un bar-discothèque de Cannes dont il est le gérant.

10 mois de prison avec sursis. Telle est la peine réclamée par le procureur du tribunal de Grasse à l'encontre de Daniel Ducruet et son comparse Jean-Luc Roméo. Les deux hommes sont jugés pour "violence en réunion" dans le bar-discothèque de Daniel Ducruet à Cannes.

Brigitte Rénaldi a assisté à l'audience. Ecoutez son reportage :



Dans la nuit du 14 au 15 août 2008, Ducruet et Romeo avaient pris à partie le barman du Caliente auquel ils reprochaient, selon le récit de la victime, d'avoir dénoncé certaines irrégularités dans le fonctionnement de l'établissement à un employé de l'Urssaf venu enquêter sur place deux jours plus tôt. Toujours selon le récit du barman, Ducruet lui a serré le cou tandis que son associé lui donnait un coup de poing dans la figure, lui cassant le nez.

Ducruet a affirmé à l'audience qu'il n'avait jamais serré le cou du barman mais qu'il avait tenté de l'immobiliser en le prenant au col alors qu'il faisait "un esclandre" pour une raison qui n'a pas été éclaircie. De son côté, l'associé a affirmé avoir agi en état de légitime défense, croyant que le barman allait sortir une arme, dont il voyait dépasser la crosse dans un sac, derrière le bar.

Un videur est intervenu pour tenter de séparer les trois hommes mais il a reçu un violent coup de coude dans les côtes, après s'être fait traiter de "sale petit melon" par Ducruet. Des analyses médicales ont confirmé que le barman portait effectivement au cou des lésions d'entorses cervicales. Le jugement a été mis en délibéré au 6 juillet.