Daniel Cohn-Bendit est (enfin) devenu français : "la boucle est bouclée"

  • A
  • A
Daniel Cohn-Bendit est (enfin) devenu français : "la boucle est bouclée"
Daniel Cohn-Bendit le 3 septembre 2014.@ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

RÉACTION - L'ancien eurodéputé et chroniqueur sur Europe 1 a obtenu la nationalité française. "Ça correspond à la réalité de ce que je suis", explique-t-il.

Daniel Cohn-Bendit, ancien eurodéputé écologiste et chroniqueur de la matinale d'Europe 1, a obtenu la nationalité française. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, l'a appelé samedi pour lui annoncer la nouvelle. "Ça correspond à la réalité de ce que je suis. Je suis français et allemand et européen", explique-t-il au micro d'Europe 1 pour justifier son choix.

Né en 1945 à Montauban, de parents juifs allemands cachés en France en raison des persécutions nazies, Daniel Cohn-Bendit est resté apatride jusqu'en 1959, avant de choisir la nationalité allemande pour échapper au service militaire français. Lors des manifestations de Mai-68, il avait fait l'objet d'un arrêté d'expulsion du territoire français pour "trouble à l'ordre public" durant la contestation étudiante dont il était l'un des leaders.

"La boucle est bouclée". "Le 21 mai 1968, j'ai eu la notification de la décision du ministre de l'Intérieur de l'époque de m'expulser de France parce que j'étais allemand. Et le 22 mai 2015, le ministre de l'Intérieur m'annonce que je suis français. La boucle est bouclée !", s'amuse Daniel Cohn-Bendit.

Avoir un passeport allemand ou français, "pendant longtemps, ça m'était complètement égal", reconnaît l'ancien élu. "Je terminerai mes 30 prochaines années en ayant la double nationalité", conclut-il. C'est tout ce qu'on lui souhaite !