Culte musulman tagué à Toul : trois mises en examen

  • A
  • A
Culte musulman tagué à Toul : trois mises en examen
Partagez sur :

Trois jeunes appartenant à la mouvance skinhead doivent répondre de "dégradation de lieu de culte".

Trois jeunes appartenant à la mouvance skinhead ont été mis en examen jeudi pour "dégradation de lieu de culte, dégradation à connotation raciste et association de malfaiteurs", au lendemain de la découverte de tags sur une mosquée à Toul. Agés de 19 à 21 ans, ils sont également poursuivis pour provocation à la haine raciale et détention d'une arme de sixième catégorie. Un placement en détention provisoire a été requis pour les deux auteurs des tags et un contrôle judiciaire pour le troisième.

Deux des jeunes avaient été interpellés alors qu'ils recouvraient de croix gammées et de sigles nazis un restaurant kebab de Liverdun, en Meurthe-et-Moselle. Ils venaient de taguer de la même façon la mosquée de Toul. Des pieds de cochon avaient été placés sur les volets de l'édifice religieux. Le troisième jeune a été arrêté pour avoir participé à l'achat des bombes aérosols.

"Ce sont des personnes qui évoluent dans le milieu skinhead. Avec ces dégradations, ils cherchaient à attirer l'attention de groupes d'extrême droite. Ils avaient envisagé de publier les photos des tags et les articles de journaux traitant de l'affaire sur leur site Internet", a précisé le procureur de Nancy. Lors de leur garde à vue, les trois jeunes auraient indiqué avoir agi en représailles des dégradations commises début juillet sur le presbytère du quartier de la Croix-de-Metz, à Toul. C'est dans ce même quartier que se trouve la mosquée taguée.