Créteil : le conducteur qui a visé la mosquée souffre de schizophrénie

  • A
  • A
Créteil : le conducteur qui a visé la mosquée souffre de schizophrénie
L'homme a percuté les barrières et traversé le terre-plein grillagé protégeant la mosquée avec son 4x4.@ BENJAMIN CREMEL / AFP
Partagez sur :

L'homme qui a tenté de foncer sur des fidèles à la sortie de la mosquée de Créteil jeudi soir est traité pour schizophrénie et a déjà été hospitalisé.

L'homme qui a tenté jeudi de foncer en voiture sur des fidèles de la mosquée de Créteil, dans le Val-de-Marne, à la sortie de la prière du soir, souffre de schizophrénie, a indiqué vendredi le parquet de Créteil. L'homme de 43 ans "a un profil psychiatrique : il a été hospitalisé deux fois en 2006 et 2007 pour schizophrénie. Actuellement, il est sous traitement médicamenteux", a déclaré le ministère public. Arménien, il est sans emploi et titulaire d'une carte d'invalidité.

Une expertise psychiatrique réalisée. L'homme, qui réside à Créteil, a percuté les barrières et traversé le terre-plein grillagé protégeant la mosquée avec son 4x4, avant de tamponner des voitures de fidèles au sortir de la prière, sans faire de blessé. Il a été interpellé jeudi soir à son domicile, mais n'a toujours pas été entendu par la police judiciaire du Val-de-Marne, en charge de l'enquête. "Une expertise psychiatrique est en cours pour vérifier qu'il comprend ce qu'on lui dit, sinon l'audition n'aurait pas de valeur", a précisé le parquet. "Il devrait être entendu en fin d'après-midi, si tant est que son état de santé le permette". Ses motivations restent pour le moment nébuleuses. Des témoins de la scène sont actuellement auditionnés, a ajouté le ministère public.

Un acte islamophobe ? Selon une source proche du dossier, l'homme a tenu des "propos confus en référence aux attentats" djihadistes qui ont fait 239 morts en France depuis 2015. Un témoin a également assuré que l'homme a été aperçu mercredi par un fidèle aux abords de la mosquée. Il était en train de déposer des fleurs sur la plaque du "Jardin d'Arménie", installé par la ville de Créteil en hommage au peuple arménien, dans le grand parc adjacent au lieu de culte.