Crash de la Yemenia : les familles en vol pour Moroni

  • A
  • A
Crash de la Yemenia : les familles en vol pour Moroni
Partagez sur :

L'association des familles des victimes du crash de la Yemenia estime avoir eu des garanties suffisantes quant à la sécurité de l’A310.

Le vol spécial pour Moroni au départ de Paris, avec une escale à Marseille, a décollé lundi matin avec à son bord les proches des 152 victimes de l’A310. Après avoir menacé, dimanche, de boycotter le vol, les familles des victimes du crash de la Yemenia Airways ont obtenu lundi des garanties quant à la sécurité de l’avion affreté. Il s'agit d'un appareil de la société française Blue Line, la compagnie à laquelle appartenait l'appareil qui s'est écrasé il y a deux semaines… "Un avion poubelle", dénonçaient plusieurs associations comoriennes.

La menace de boycott a visiblement fonctionné. Lundi matin, à l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle, l'embarquement s'est déroulé dans le calme et le recueillement, sans blocage. Ecoutez au micro d’Europe 1 Ahmed Idriss, porte-parole du mouvement de la jeunesse comorienne en France (MJCF). : "On sait aujourd’hui que nos familles vont voyager en toute sécurité" :



Seul bémol : Seulement une personne par famille pourra monter à bord de l'avion. Insuffisant, selon les associations.

Autre grief de l’association : la durée du séjour sur place aux Comorres prévu pour six jours maximum alors que la période de deuil dans le pays dure en principe un mois. Résultat ? Les familles qui souhaitent rester plus longtemps devront payer leur biller retour.

Plus de 150 personnes ont demandé à faire le voyage. L'ambassadrice nommée par le gouvernement auprès des familles des victimes du vol IY 626 et l'ambassadeur des Comores à Paris accompagneront les familles.

L'Airbus A310 de Yemenia s'était abîmé en mer le 30 juin près des côtes comoriennes avec à bord 153 passagers et membres d'équipage, dont de nombreux Comoriens et Français d'origine comorienne. Seule une passagère de 12 ans, Bahia Bakari, a survécu.

>> Fillon présente ses condoléances aux Comores