Cosmétiques pour bébé : la prudence reste de mise

  • A
  • A
Cosmétiques pour bébé : la prudence reste de mise
Partagez sur :

La grande majorité des produits respectent la réglementation. Mais celle-ci peut encore être améliorée, estime l’Afssaps.

Le cri d’alarme avait été lancé en septembre 2008 : des médecins, chimistes, cancérologues ou directeurs d'établissements de santé exigeaient que soit appliqué le principe de précaution concernant les cosmétiques pour bébés distribués dans les maternités. Un an plus tard, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, l’Afssaps, estime qu’il n’y a pas de danger immédiat. Mais les parents doivent rester prudents.

L'Afssaps et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes ont réalisé au total 32 inspections, y compris chez 3 distributeurs de mallettes de naissance, et analysé 79 produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans. A une exception près, tous respectaient les normes en vigueur. "Ces tests donnent des résultats globalement satisfaisants", analyse Nathalie Homobono, directrice générale de la répression des fraudes.

Principal conseil à donner aux parents : "lisez les étiquettes et utilisez les produits conformément à leur emploi prévu", a indiqué sur Europe 1 Fabienne Bartoli, la directrice adjointe de l’Afssaps.

Reste cependant à s’assurer que les normes déjà en vigueur sont suffisantes et adaptées aux enfants. Un comité de scientifiques est en train de travailler sur la question. Il conseille d’ores et déjà de limiter l’usage des cosmétiques chez les prématurés. Prudence également avec les produits sans rinçage, qui présente forcément plus de risques. Enfin, une attention toute particulière doit être portée aux lotions utilisées sur les fesses des bébés, une zone souvent irritée et donc sensible.