Corps calciné retrouvé à Gray : "Il y a un criminel qui est en cavale là"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Lundi, le procureur de Vesoul a annoncé la découverte d'un corps brûlé, à quelques kilomètres du lieu de la disparition d'Alexia Daval, à Gray. La ville est sous le choc.

REPORTAGE

Les rues de la commune de Gray, en Haute-Saône, sont devenues silencieuses, lundi après-midi, après l'annonce par le procureur de la découverte macabre d'un corps brûlé, dans un bois isolé, à quelques kilomètres du lieu de la disparition d'Alexia Daval, 29 ans, au cours de son jogging samedi. Seule une autopsie permettra l'identification du corps. Une enquête a été ouverte pour assassinat.

"C'est effroyable". Dans cette ville de 5.000 habitants, l'émotion et l'inquiétude ont gagné tous les esprits. À commencer par celui du jeune maire, Christophe Laurencot, qui peine à trouver ses mots. "C'est effroyable. C'est un petit bourg, dans notre ville, on se connaît tous. On est stupéfaits. Il y a un criminel qui est en cavale là !", s'alarme-t-il au micro d'Europe 1. L'édile a demandé à la population "de ne pas entrer dans une psychose", "de rester unis" et "de ne pas sortir (marcher ou faire leur footing) seuls".

"On ne connaît pas de présumé coupable". Ici, tout le monde se connaît et se croise pratiquement tous les jours dans la plus grande tranquillité. Alors une telle violence, à quelques kilomètres de la ville, est vécue comme un tremblement de terre. "Ça fait trois ans que je suis maire, et avant cela j'étais premier adjoint pendant six ans. Ici, il n'y a jamais eu d'agression. On ne connaît pas d'auteur ou de présumé coupable. C'est une bombe dans notre toute petite contrée bien sympathique", explique Christophe Laurencot. En attendant le résultat de l'autopsie jeudi, toute la ville vit dans l'effroi.