Contre-sens sur l'autoroute : écoutez le message d'alerte radio

  • A
  • A
Contre-sens sur l'autoroute : écoutez le message d'alerte radio
@ AFP
Partagez sur :

EXCLU - Les radios 107.7 disposent depuis lundi d'un jingle préenregistré pour alerter les automobilistes lorsqu’une voiture prend une autoroute à contresens.

"Alerte, véhicule à contresens", dit une voix avec en fond sonore des sirènes angoissantes. Désormais, si vous roulez sur l'autoroute et que vous êtes branché sur 107.7, la fréquence utilisée par les radios autoroutières, vous êtes susceptible d'entendre ce jingle d'alerte suivi d'un flash d'informations précisant la zone dangereuse. Une première en France, que vous dévoile Europe1 conjointement avec Le Figaro.

Une première. Depuis lundi soir, minuit, toutes les radios 107.7 (Radio Vinci Autoroutes, Sanef 107.7 et Autoroute Info) disposent d’un jingle destiné à alerter les automobilistes lorsqu’une voiture prend une autoroute en contresens. Ce dispositif qui, dans la forme, rappelle l'alerte enlèvement est une première en France.

Ecoutez ce message d'alerte : 



Contre-sens sur l'autoroute : écoutez le...par Europe1fr

Les consignes de sécurité. Si une alerte est déclenchée, il est prévu que le message radio soit diffusé toutes les 2 à 3 minutes, jusqu’à la levée de l’alerte. Outre le jingle,  la radio est censée communiquer pour les deux sens de circulation et donner trois consignes de sécurité : "respectez les distances de sécurité", "ne dépassez pas" et "arrêtez-vous sur la prochaine aire de repos ou de service".

Un phénomène plus fréquent qu'on ne le croit. Sur 10 ans, les accidents provoqués par des contresens sur l'autoroute représentent 5,4% des tués sur autoroutes. Mais tous les contresens sur autoroute ne se terminent pas de manière dramatique. Les incidents de ce type seraient ainsi plus courants qu'on ne le pense. En 2010, une étude réalisée dans les quatre départements bretons par la Direction interdépartementale des routes de l'Ouest, a ainsi recensé plus de 140 signalements de contresens par les forces de l'ordre. En moyenne, cela représente un cas tous les deux à trois jours recensés sur 1.200 kilomètres de routes à 2 fois 2 voies.

Le problème se pose surtout lorsque les entrées d'autoroute n'ont pas de barrière de péage, ce qui "incite" certains conducteurs à faire demi-tour ou marche arrière (la marche arrière est considérée comme un demi-tour) lorsqu'ils réalisent qu'ils se sont trompés. Il y a aussi les reculs délibérés devant les péages.

Un risque accru la nuit. Si vous prenez l'autoroute de nuit, vous avez particulièrement intérêt à vous brancher sur 107.7 : c'est, en effet, à ce moment-là lorsque panneaux sont moins visibles qu’en plein jour, que les contresens sont le plus fréquents. Le profil des automobilistes qui prennent l'autoroute à contresens ? Il s'agit surtout de conducteurs sous l'emprise de l'alcool ou de médicaments mais également de personnes âgées.

>> A LIRE AUSSI : Des mesures plus strictes pour la sécurité routière

>> LIRE AUSSI - Sécurité routière : les oreillettes vont être interdites au volant