Construire des crèches, ça coûte encore trop cher

  • A
  • A
Construire des crèches, ça coûte encore trop cher
Il faudrait 400.000 nouvelles places en crèche pour satisfaire la demande en France. @ AFP
Partagez sur :

COMBIEN CA COÛTE - La France est toujours à la traîne pour la création de nouvelles crèches. En cause, leur coût exorbitant. 

François Hollande avait promis la création de 100.000 places supplémentaires en crèche avant la fin de son quinquennat. Sauf retournement de situation exceptionnel, cette promesse ne sera pas tenue. Et pour cause, le coût de construction des crèches est beaucoup trop élevé en France.

Très loin des 100.000 places annoncées. Le Haut Conseil de la Famille (HCF) rend jeudi son rapport sur le mode de garde des enfants de moins de 3 ans. Sans grande surprise, si la crèche reste le mode de garde préféré des parents, le nombre de places est toujours insuffisant. 11.300 places supplémentaires ont été créées en 2014 (contre 10.700 en 2013). On est donc très, très loin, des promesses du président.

30.000 euros la place en crèche. Les collectivités locales doivent financer les deux tiers (le dernier tiers est à la charge de l’Etat, ndlr) pour la création de nouvelles places. Mais elles n’ont pas suffisamment de moyens et n’y arrivent pas. Le constat est toujours le même : cela coûte trop cher. Une place en crèche à construire revient à 30.000 euros. Si vous multipliez ce chiffre par 60 berceaux (taille moyenne d’une crèche), vous approchez les deux millions d’euros… C’est cher et ça prend de la place. Là où en Angleterre, on compte 5 m² pour un enfant, il faut en prévoir le double en France.

Des normes extrêmement contraignantes. "Les normes sont de plus en plus compliquées parce qu’on adore ça en France", déplore Christophe Durieux, le patron de people and Baby, une entreprise qui fait sortir de terre environ 50 crèches par an. "Les poignées de porte sont plus hautes que les poignets traditionnelles. Les portes sont des portes anti-pinces doigts comme ça, vous pouvez claquer une porte, il n’y aucun problème pour les enfants. Et en plus, tout se complique dans certaines régions qui veulent par exemple des fenêtres dans les salles de sommeil".

Le coût de fonctionnement également très élevé. Après une période de construction assez longue (3 ans en moyenne, ndlr), il faut ensuite faire fonctionner cette crèche. Là aussi, les coûts explosent. Prenons un exemple précis, les crèches doivent fournir les couches depuis peu. On comprend donc très bien le paradoxe : d’un côté, les parents réclament plus de places en crèche parce que c’est rassurant, parce que ça ne coûte pas trop cher (de 100 à 500 euros par mois en fonction des revenus, ndlr),  et de l’autre, les collectivités locales n’ont pas suffisamment d’argent…