Congés paternité : les pères protégés du licenciement ?

  • A
  • A
Congés paternité : les pères protégés du licenciement ?
@ maxppp
Partagez sur :

FAMILLE - La loi pour l'égalité hommes-femmes donne aux pères la protection dont seules les mères bénéficiaient jusqu'à aujourd'hui.

Les enfants qui naîtront ou seront adoptés cet automne pourront profiter de leur maman mais aussi de leur papa pendant plusieurs semaines. Et la loi pour l'égalité hommes-femmes a pensé à tout car elle étend depuis le 6 août aux hommes la protection de la vie professionnelledont bénéficiaient jusquà présent uniquement les femmes. Adoptée le 4 août 2014, le nouveau congé parental s'appliquera à compter du 1er octobre 2014. 

>> LIRE AUSSI - Congés parental : du nouveau pour les papas

Protégé du licenciement... Désormais, un employeur ne peut rompre le contrat de travail d'un salarié pendant les quatre semaines suivant la naissance de son enfant. La mesure existe déjà pour les mères en congé maternité.

Mais avec des limites. L'employeur peut continuer à licencier en cas de faute grave. Il peut aussi le licencier un jeune père s'il est impossible de maintenir le contrat de travail, mais pour un motif étranger à l'arrivée de l'enfant. De plus, la mesure ne couvre que quatre semaines alors que le père peut prendre jusqu'à 6 mois de congés paternité.

Juste pour les pères ? Le texte de loi est clair : seuls les hommes ayant un lien de filiation avec l'enfant sont concernés. Mais il suscite des interrogations. En plus du fait que le père n'a pas à prouver la filiation biologique qui le lie à son enfant, la loi pourrait en fait s'appliquer plus largement au "second parent", quel que soit son genre et même s'il n'y a pas de lien biologique. Déjà concernés par la réforme du congés parental, il serait logique que ces second parents bénéficient aussi d'une protection contre le licenciement.

Quoi de neuf au 1er octobre ? Si votre enfant naît le 1er octobre et après, la réforme du congé parental vous concerne. Le père et la mère peuvent désormais s'arrêter de travailler, totalement ou de manière partielle, jusqu'à une durée de 6 mois chacun. Le père pourra aussi bénéficier de trois journées de congés payés pour les échographies pendant la grossesse.

>> LIRE AUSSI - Economie : moins de primes de naissance et de congés parentaux ?