Conditions de voyage indignes : un Toulousain handicapé porte plainte contre la SNCF

  • A
  • A
Conditions de voyage indignes : un Toulousain handicapé porte plainte contre la SNCF
Photo d'illustration : Le jeune homme a porté plainte contre la SNCF pour "discrimination".@ EITAN ABRAMOVICH / AFP
Partagez sur :

Traumatisé après plusieurs voyages en train humiliants, un étudiant toulousain qui se déplace en fauteuil roulant a décidé de porter plainte contre la SNCF.

Kévin Fermine a déjà connu trop de mésaventures lors de ses voyages en train. Après une nouvelle humiliation, cet étudiant toulousain de 25 ans, qui se déplace en fauteuil électrique avec un chien d'assistance, a décidé de porter plainte contre la SNCF, rapporte France Bleu.


L'accès aux toilettes impossible. "En général, je suis placé au milieu du passage empêchant la circulation des autres passagers, qui du coup sont obligés de m’enjamber", raconte-t-il à la radio. "Dans les TGV, je ne peux pas utiliser le service de restauration qui se trouve dans un autre wagon", se désespère-t-il. Pire, le jeune homme ne peut bien souvent pas accéder aux toilettes du train avec son fauteuil. "Lorsque je fais un Toulouse-Paris, je suis forcé de me retenir pendant presque 6 heures, s'il n'y a pas de retard", déplore Kévin Fermine.

Une scène humiliante. En juin 2016, l'étudiant ne peut plus tenir et s'urine dessus. "Je me suis retrouvé seul, humilié, avec un bagage en main et un chien en laisse, devant tous les autres passagers. Ça dégage une odeur et ça se voit. Ça coule partout sur mon fauteuil…", confie-t-il, encore secoué. C'est là que l'étudiant en première année de droit se décide à prendre le problème en main… Mais se retrouve bien vite déçu. A plusieurs reprises, il écrit à la SNCF et ne reçoit comme réponse que des lettres types. Avec l'aide de son avocat, Kévin Fermine, qui paie ses billets de train au même prix que les autres usagers, compte bien faire bouger la SNCF sur ce qu'il considère comme une "discrimination".