Concurrencer L’Équipe : mission impossible

  • A
  • A
Concurrencer L’Équipe : mission impossible
Partagez sur :

Le Quotidien du foot, en kiosques depuis mardi, devra avoir les reins solides pour réussir là où tous ses prédécesseurs ont échoué.

"Un défi immense." Robert Lafont, rédacteur en chef du Quotidien du foot, en kiosques pour la première fois mardi matin, ne s’est pas trompé dans le titre de son édito de une. Car ce journal, exclusivement consacré au ballon rond, n’est pas le premier à tenter de briser le monopole de L’Équipe en matière d’information sportive quotidienne. Et comme le reconnaît le nouveau venu dans ses propres colonnes : "S’il réussit, ce sera une première."
Retour sur les échecs de ses prédécesseurs.

I. Le Sport (12 septembre 1987 – 29 juin 1988) : un sérieux précurseur

Le projet le plus ambitieux qu’ait dû affronter L’Équipe est imaginé par Xavier Couture, passé par le service commercial du quotidien sportif. La rédaction compte 80 journalistes, dont six dissidents de L’Équipe, mais aussi Claude Askolovitch ou encore Pape Diouf. Le n°1 paraît le 12 septembre 1987, au prix de 5,80 francs. Le quotidien propose un format tabloïd, une grosse photo en une, et un traitement de l’actualité plus "magazine" à une époque où L’Équipe donne la priorité aux résultats, au factuel, au compte-rendu. Le premier numéro s’écoule à 290.000 exemplaires.

Mais en face, on a organisé la contre-attaque. Des pancartes "Tuez Le Sport" sont placardées sur les murs de la rédaction de L’Equipe, dont la nouvelle formule, prévue de longue date, est lancée… le 12 septembre 1987 : arrivée de la couleur, augmentation de la pagination, plus de place pour les illustrations. Le tout, appuyé par une énorme campagne de publicité, et des méthodes un peu moins fair-play en coulisses, notamment auprès des annonceurs ou des kiosquiers : "Parfois on arrivait dans un kiosque en fin de matinée, et le paquet d’exemplaires du Sport n’était même pas ouvert", raconte Eric Maitrot, qui a participé à l’aventure.

Résultat, la diffusion se stabilise autour de 50.000 exemplaires quand il aurait fallu en vendre 100.000 pour survivre. Le Sport paraît pour la dernière fois le 29 juin 1988. Bilan : un déficit cumulé de 50 millions de francs et 130 salariés licenciés, dont certains ont fini par se retrouver… à L’Équipe. Au sommet, même, pour certains d’entre eux, comme Jérôme Bureau, qui en fut le rédacteur en chef de 1993 à 2003.

La première "une" du Sport, le 12 septembre 1987 :

Lesport_n1

> II. Le 10 Sport, le concurrent "low cost"

> III. Aujourd'hui Sport, le petit frère