Compte pénibilité : la CPME propose d'en confier la gestion à la médecine du travail

  • A
  • A
Partagez sur :

François Asselin, président de la CPME, propose de confier à la médecine du travail le comptage des points de pénibilité, pour soulager les employeurs de cette tâche.

C'est le chantier phare du quinquennat Macron : le projet de loi habilitant le gouvernement à prendre des ordonnances pour réformer le Code du travail est présenté mercredi en Conseil des ministres. Celui-ci doit notamment donner à l'exécutif la possibilité de reporter la loi sur le compte pénibilité, afin de simplifier le dispositif qui pose problème au patronat.

La CPME pour une "visite médicale spécifique". En coulisses, les partenaires sociaux sont en discussions pour trouver une solution qui soulagerait les employeurs de la charge de compter eux-mêmes les points de pénibilité. François Asselin, président de la CPME, Confédération des Petites et Moyennes Entreprises, propose notamment de confier au médecin du travail cette attribution des points.

"Ce n'est pas à l'employeur de faire le travail correspondant plutôt à celui d'une commission médicale ou au médecin du travail", juge mercredi sur Europe 1 François Asselin. "Lors de sa visite médicale annuelle, l'employé pourrait avoir une visite médicale spécifique au cours de laquelle on pourrait valider les points de pénibilité", explique-t-il.

L'heure est encore aux discussions. La CPME, qui a notamment multiplié les contacts avec la CFDT et FO, assure que ces syndicats ont trouvé des positions qui se rejoignent. Sauf que la CFDT a nuancé en indiquant que l'heure est encore à la discussion. De son coté, l’exécutif va nommer dans les prochains jours une mission spéciale et donnera d'ici la fin de l'année ses propositions pour simplifier le dispositif décrié.