Comment parler du Père Noël aux enfants ?

  • A
  • A
Comment parler du Père Noël aux enfants ?
Que répondre à l'enfant qui nous questionne sur l'existence du Père Noël ?@ AFP
Partagez sur :

C'est la question que se posent des millions de parents. Comment aborder le sujet du grand bonhomme rouge avec son enfant. Stéphane Clerget, pédopsychiatre, les éclaire.

Faut-il leur dire ? Ou éviter la question, et surtout la déception ? Chaque année, des millions de parents s'interrogent sur la meilleure façon d'annoncer à leur enfant que le Père Noël n'existe pas. Stéphane Clerget, pédopsychiatre, auteur de La Pédopsy de poche (Marabout), nous livre ses conseils.

Que répondre à l'enfant qui nous questionne sur l'existence du Père Noël ?

S'il demande si le Père Noël existe, c'est qu'il a déjà en tête qu'il n'existe pas. Dans ces cas là, on peut retourner la question et lui demander si, pour lui, le Père Noël existe. On évite ainsi de lui dire des mensonges et on lui permet de pouvoir croire ce qu'il a envie de croire.

C'est également plus facile à accepter. Ce n'est plus seulement un mensonge des parents, une trahison, c'est un mythe. Cela se rapproche plus de la croyance religieuse. Lui faire comprendre qu'il s'agit d'une croyance personnelle lui donne aussi de quoi répondre à ses camarades d'école. Il pourra leur dire que pour lui, personnellement, il existe.Comment gérer le décalage dans la fratrie entre les plus grands généralement au courant avant les plus jeunes ?

La réponse est la même. On peut dire au plus grand de laisser les plus petits y croire s'ils en ont envie. Mais beaucoup d'aînés n'ont pas envie de révéler le secret car de cette façon ils sont dans la confidence et se rapprochent des adultes.

Y a-t-il un âge à partir duquel il devient important de leur dire ?

En général, vers 6 ans les enfants n'y croient plus. C'est le moment où ils atteignent l'âge de raison. Cela correspond à une période où ils font bien la différence entre le réel et l'imaginaire. Ils ne s'attendent plus à ce que des personnages de fiction débarquent dans leur salon. Mais s'ils continuent à y croire après, ce n'est pas une raison pour les laisser penser que nous même nous y croyons.

A quoi cela sert-il de raconter ces histoires ?Cela a un peu la même valeur que lorsque les parents racontent un conte. L'essentiel du conte du Père Noël, ce n'est pas simplement de savoir qui a acheté les cadeaux. Le Père Noël, ce n'est pas juste Amazon, c'est aussi toutes les décorations, les fêtes qu'il y a autour, l'ambiance.Comment gérer la déception ?

Le mieux est de demander à l'enfant pourquoi il est déçu et de le consoler. Parfois il sera d'ailleurs satisfait d'avoir percé à jour ce secret. On peut même le féliciter de l'avoir découvert tout en lui assurant une nouvelle fois que, s'il le souhaite, le Père Noël peut continuer d'exister pour lui.