Comment éviter les bouchons ?

  • A
  • A
Comment éviter les bouchons ?
Partagez sur :

Voyager la nuit, choisir les itinéraires bis ou accepter de faire un détour : tour d’horizon des avantages et des inconvénients des différentes solutions.

Bouchonner, est-ce une fatalité ? A l'occasion de ce week-end de chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens, voici quelques idées pour tenter d’éviter les traditionnels embouteillages.

> Suivre les itinéraires bis. Si les panneaux d’information des autoroutes indiquent une déviation, le plus sage est… de la suivre. Sans aller plus vite, vous serez au moins certain que cet axe bis sera fluide. Pour cela, le Centre Régional d'Information Routière Rhône-Alpes (CRIR) va jusqu’à mobiliser un avion pour surveiller l’évolution du trafic les jours de grands départs.

Il est aussi possible de prendre les devants en s’informant avant de partir. Bison Futé propose ainsi une carte des "grands itinéraires de l’été" avec les zones où les bouchons se forment d’ordinaire et les indications pour éviter ces points noirs.

> Rouler la nuit. La solution est tentante. Elle n’est évidemment pas sans danger. La Sécurité routière propose une fiche d’information spéciale "La conduite de nuit" à consulter avant de prendre le volant. La nuit, le nombre d’accidents reste deux fois plus élevé que le jour.

> Accepter de faire un détour. La route la plus directe n’est pas toujours la plus rapide. Pour rejoindre Perpignan tout en évitant l’A7, Patrice Prost, responsable de la division police au CRIR Rhône-Alpes, conseille de passer par Saint-Etienne puis Le Puy-en-Velay et de là, l’A75. Un itinéraire de 100 kilomètres plus long, mais pour un temps de voyage identique et une économie d’une trentaine d’euros au péage.

> Le grand chassé-croisé a commencé