Clearstream : une semaine décisive pour Villepin

  • A
  • A
Clearstream : une semaine décisive pour Villepin
Partagez sur :

Après une première semaine de procès très dense, l’ancien premier ministre doit être entendu mercredi.

Lundi, le procès Clearstream entre dans sa deuxième semaine avec, en point d’orgue, un rendez-vous très attendu : l’audition de Dominique de Villepin mercredi. Très combatif en dehors du tribunal lors du premier jour d’audience, l’ancien premier ministre devra cette fois répondre, point par point, sur le fond du dossier face aux juges du tribunal correctionnel de Paris. Pour "complicité de dénonciation calomnieuse, complicité d'usage de faux et recel de vol", il risque jusqu’à cinq ans de prison.

"Il ressort de l'information que M. de Villepin a donné à M. Gergorin [le vice-président d'EADS] l'instruction de transmettre à l'autorité judiciaire les faux listings [de l’établissement bancaire Clearstream] (...) une telle instruction étant susceptible d'aboutir à l'élimination du rival politique que représentait M. Nicolas Sarkozy", peut-on lire dans l'ordonnance de renvoi de ce dossier très politique. Le procureur de Paris avait été moins loin. Il estimait que l’ancien premier ministre n'avait pas organisé la manipulation mais avait négligé de la dénoncer et de la désamorcer.

Face à ces accusations, la défense de Dominique de Villepin n’a pas varié. Il assure qu’il n’a donné aucun ordre à quiconque et qu’il ne connaissait même pas Imad Lahoud, l’informaticien jugé à ses côtés pour avoir falsifié les listings Clearstream. Surtout, l’ancien premier ministre affirme qu’il n’a pas cherché à viser l’actuel président Nicolas Sarkozy.

Principale brèche dans sa défense : le fait qu’il est commandé deux enquêtes sur ces fameux listings alors qu’il était ministre des Affaires étrangères et qu’il n’avait aucune qualité pour le faire. Des rencontres répétées et très discrètes avec Jean-Louis Gergorin pourraient aussi laisser penser que les deux hommes collaboraient sur une affaire commune.

Le programme des audiences :
- Lundi : audition de certaines des parties civiles, ceux dont les noms sont apparus dans les listings falsifiés.
- Mardi : nouvelles auditions de deux des acteurs principaux du dossier Jean-Louis Gergorin et Imad Lahoud
- Mercredi après-midi : audition de Dominique de Villepin