Circulation : "Les gens sont coincés dans les bouchons et un certain énervement peut s'installer"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pensez à faire et pause, à vous hydrater et gare à la fatigue ! 

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Les chiffres de la sécurité routière du mois de juin ont beau être encourageants, le nombre de tués sur les routes reste en hausse depuis le début de l'année. Soyez donc très prudents : 14.000 policiers et gendarmes seront déployés tout le week end. Parmi les lieux très contrôlés, le péage de Fleury-en-Bière sur l'autoroute A6 en direction de la Méditerranée où s'est rendu Pierre de Cossette pour Europe 1.

44.000 véhicules en une journée. Les jours de grande transhumance à Fleury-en-Bière, les 25 files de péages - une douzaine dans chaque sens - sont copieusement garnies. Il est un passage quasiment obligé pour les septentrionaux qui descendent sur la côte d'Azur. Cette barrière est un bon indicateur du trafic pour les gendarmes du lieutenant Nicolas Garreau, qui commande le peloton autoroutier de Nemours : "44.000 véhicules sont attendus sur la journée, donc effectivement c'est un départ assez important, c'est un trafic assez haut". "Nous sommes situé à proximité de la région parisienne. Les gens sont coincés dans les bouchons, donc il y a un certain énervement qui peut s'installer", précise le gendarme, qui redoute des "incivilités". "Toute l'importance du contrôle routier, c'est d'être présent où il y a le plus de monde sur le départ".

Attention à faire des pauses et à s'hydrater. Le contrôle routier a un double objectif : le répression évidement, avec un regard particulier sur les ceintures et le téléphone au volant, mais aussi prévention aussi avec un message capital, alors que beaucoup de vacanciers prennent la route ce week-end : gare à la fatigue, ne pas oublier de faire des pauses, et de s'hydrater à cause de la chaleur.