Circulation à Paris : la mairie veut la fin des voitures à essence à partir de 2030

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans le cadre de ses engagements au moment de la COP21, la mairie de Paris souhaite proscrire de ses rues les voitures à essence à partir de 2030.

La mesure risque de faire grincer des dents les promoteurs des quatre roues. Dans le cadre du plan climat à Paris, la mairie souhaite proscrire les voitures à essence à partir de 2030 dans les rues de la capitale, révèle jeudi franceinfo. Cette mesure, présentée mercredi en comité de pilotage du plan climat de la Ville, intervient avec l'annonce de la fin de la voiture diesel en 2024.

Plus de 60% de Parisiens sans voiture. La capitale devancerait ainsi l'objectif du gouvernement qui a annoncé en juillet la fin des ventes des véhicules essence et diesel pour 2040. "Si l'on veut qu'il soit atteint, cela implique que la sortie du diesel et de l'essence intervienne plusieurs années avant en zone urbaine, et en particulier dans les grandes villes", précise la mairie jeudi dans un communiqué, confirmant l'information de franceinfo. La mairie parie sur les voitures électrique et son offre de transports en commun avec le Grand Paris pour compenser la baisse du nombre de véhicules dans la capitale. Plus de 60% des Parisiens ne possèdent d'ailleurs pas de voiture, a indiqué le cabinet d'Anne Hidalgo à franceinfo. 

Comme Copenhague et Berlin, Paris s'est engagé au moment de la COP21 à être neutre en carbone et de faire 100% d'énergies renouvelables d'ici 2050. Des objectifs censés aussi réduire la pollution de l'air, classée 3eme cause de mortalité en France, d'après Santé publique France.