Cinq conseils pour décrocher votre premier emploi

  • A
  • A
Cinq conseils pour décrocher votre premier emploi
Pour appuyer une candidature, mieux vaut se déplacer pour donner son CV en main propre@ OLIVIER LABAN-MATTEI / AFP
Partagez sur :

Les jeunes diplômés cherchent à entrer sur le marché de l'emploi sont souvent en difficulté car ils se sentent livrés à eux-mêmes.

"51% des jeunes trouvent difficilement un premier emploi", d'après une enquête de l'Observatoire du premier emploi publiée dans Le Parisien vendredi. Les jeunes diplômés se sentent livrés à eux-mêmes. Alors afin de mettre toutes les chances de son côté pour faire son entrée sur le marché du travail, Europe1.fr vous donne quelques conseils pour décrocher un premier emploi.

1 - Savoir mettre en avant les qualités de son profil

"Avant même de commencer à candidater, il faut faire le point sur son propre profil", conseille Nina Le Roux, chargée de recrutement au sein du cabinet HappyToMeetYou, interrogée par Europe1.fr. Pour être sûr d'atteindre son but, il faut faire un premier bilan de ses compétences et vérifier qu'elles correspondent aux attentes des employeurs que l'on vise. "Il ne faut pas hésiter à s'auto-former avec des Mooc [des cours gratuits en ligne et ouverts à tous, ndlr] pour compléter ses compétences techniques", ajoute Nina Le Roux.

Mais ces "hard skills" (compétences techniques)ne suffisent pas pour bien préparer ses candidatures. Ce qui permet de se démarquer parmi le flot de CV, ce sont les "soft skills", autrement dit, les traits de personnalité. "Dans une entreprise, le savoir-être est de plus en plus important" par rapport au savoir-faire, explique Katia Bonfante, chasseuse de têtes pour le cabinet de recrutement Solantis. "Il ne faut pas hésiter à mettre en avant ses activités extra-professionnelles comme un sport collectif, des voyages, des loisirs… qui vont renseigner le recruteur sur la personnalité du candidat." 

2 - Se rendre visible sur Internet pour les recruteurs

Une fois que ces différentes qualités ont été identifiées, la meilleure chose à faire est de les rendre visibles pour les recruteurs. Et dans ce domaine, le meilleur allié du candidat reste Internet. "Il est conseiller de communiquer sur son image", explique la spécialiste de HappyToMeetYou. "Il est conseillé de se créer un profil complet sur les réseaux sociaux professionnels (comme LinkedIn ou Twitter)" et autres CVthèques, applications et plateformes de recherche d'emploi. Il faut "communiquer sur son expertise en partageant des articles sur le sujet ou même en produisant son propre contenu. Le candidat ne doit pas garder sa veille pour soi mais montrer ce qui nous intéresse. Le mieux est d'être présent sur tous les supports pour être visible au maximum."

Entendu sur Europe 1
"Si on voit que le candidat a fait un effort de contenu et de présentation, cela donne envie d'en savoir plus"
Nina Le Roux, chargée de recrutement chez HappyToMeetYou

Et pour qu'un profil soit efficace, il faut néanmoins qu'il soit cohérent, qu'on retrouve toujours la même photo sur toutes les plateformes et que le texte de présentation soit le même. "Cela permettra à la candidature de remonter en première ligne", selon l'algorithme propre au fonctionnement des contenus sur Internet.

Autre astuce, faire appel au réseau des anciens élèves de sa formation. Pour Katia Bonfante, il n'est pas déplacé d'y avoir recours. Il suffit de mener un "mini-entretien" de motivation avec cet ancien pour qu'il fasse ensuite passer la candidature.

3 - Proposer des candidatures qui sortent du lot

Quant à la rédaction du CV, la règle d'or est d'être original. La chasseuse de têtes déconseille vivement d'utiliser les logiciels disponibles sur Internet. "Il y a tellement de candidats qui les utilisent qu'à force, on a toujours les mêmes et aucun ne sort du lot." Il vaut mieux faire une présentation personnelle avec des couleurs neutres (du bleu ou du vert, par exemple) pour mettre en avant les grands titres de son CV. "Si on voit que le candidat a fait un effort de contenu et de présentation, cela donne envie d'en savoir plus", renchérit Nina Le Roux. Car un recruteur sait en une minute s'il va appeler le candidat ou non. Le CV doit donc tout de suite accrocher l'oeil.

La nouvelle tendance, c'est le CV vidéo. Rien ne sert d'avoir de quelconques compétences en montage vidéo, il s'agit de se présenter face caméra pour défendre son parcours. "Lorsque l'on a un parcours atypique, c'est plus facile d'en montrer la cohérence à l'oral que sur un CV écrit", constate Nina Le Roux.

Entendu sur Europe 1
"Il vaut mieux préparer minutieusement quelques candidatures"
Nina Le Roux, chargée de recrutement chez HappyToMeetYou

En revanche, la lettre de motivation sera bientôt un lointain souvenir si l'on en croit les deux spécialistes du recrutement contactées par Europe1.fr. "Désormais plus des trois quarts des candidatures se font sur Internet. On envoie donc un mail pour présenter son CV et exprimer ses motivations. Il ne faut pas qu'il soit trop long, sinon le recruteur ne le lit pas, et avec quelques idées accrocheuses pour donner envie de lire le CV", explique la chasseuse de têtes Katia Bonfante.

"Mais attention à la messagerie vocale de son téléphone !", prévient-elle. Si un recruteur appelle un candidat et qu'il tombe sur une messagerie trop personnalisée, il risque d'avoir une impression un peu faussée.

4 - Se faire connaître physiquement

Les deux spécialistes s'accordent sur le fait qu'il vaut mieux compter sur la qualité plutôt que sur la quantité de CV. Envoyer une centaine de candidatures impersonnelles risque de ne rien donner. "Il vaut mieux préparer minutieusement quelques candidatures", affirme Nina Le Roux. Il s'agit de cibler les entreprises dans lesquelles le candidat a réellement envie de travailler, quitte à élargir son champ de recherche par la suite.

"78% de l'emploi relève du marché caché", explique Nina Le Roux, d'après un sondage de l'Ifop de février dernier. Et l'on trouve finalement très peu d'offres d'emplois par rapport au nombre de postes réellement à pourvoir. Alors il ne faut pas se contenter d'envoyer des CV par Internet. Il vaut mieux se déplacer à des événements et remettre sa carte de visite et son CV en main propre.

"Grâce aux réseaux sociaux, c'est facile de connaître les événements auxquels seront présentes les entreprises qui intéressent le candidat", rappelle la spécialiste du cabinet HappyToMeetYou. "Il ne faut pas hésiter à participer à des événements comme des 'MeetUp', des conférences, des 'afterwork'... C'est le moment parfait pour se faire connaître dans le milieu et se faire des contacts."

5 - Ne pas être trop exigeant sur ce premier poste

Pour un premier emploi, il ne faut pas non plus être trop exigeant sur certains critères comme le temps de transport ou encore le salaire. "Si on trouve le poste de ses rêves, ces critères sont secondaires. Il faut penser que cet emploi est un premier pied à l'étrier, ce n'est qu'une phase", nuance Nina Le Roux. Et en effet, 48% des jeunes diplômés restent moins d'un an dans leur premier poste d'après l'enquête de L'Observatoire du premier emploi.

Partant de cet constat, la spécialiste rappelle que "le premier emploi est le plus important pour démarrer. Donc même s'il y a un léger écart entre ce que l'on cherchait au départ et le poste que l'on accepte, on perd le statut de 'jeune diplômé' et c'est le plus important", conclut-elle.