Christophe Rocancourt : "beau mec" et escroc

  • A
  • A
Christophe Rocancourt : "beau mec" et escroc
Partagez sur :

Surnommé "l'arnaqueur des stars", il est soupçonné cette fois d’avoir abusé la cinéaste Catherine Breillat.

Sourire ravageur, costume à la mode et humour ironique : Christophe Rocancourt est un "beau mec". C’est ainsi que le décrit la cinéaste Catherine Breillat, qui le voit en personnage de roman. Elle vient pourtant de porter plainte contre lui pour "abus de faiblesse". A 42 ans, Christophe Rocancourt pourrait être mis en examen vendredi soir.

Rocancourt est son vrai nom. Rockefeller a été une de ses nombreuses fausses identités. Celui qui a été surnommé "l'arnaqueur des stars" du tout-Hollywood s’est aussi fait passer pour le fils caché de la star italienne Sophia Loren. Une revanche pour cet enfant de l’Assistance Publique ? Il a eu lui-même deux enfants, dont un avec l'ancienne Miss France Sonia Rolland.

Christophe Rocancourt aurait commencé à voler lorsqu’il était enfant de chœur, en piochant dans l’argent de la quête. Il est condamné la première fois en 1991 après plusieurs arnaques dans le milieu de la jet-set. Il quitte ensuite Paris, direction Los Angeles où il côtoie Michael Jackson, Elton John ou Mickey Rourke. Et escroque de nouveau. Il est condamné à cinq ans de prison pour avoir soutiré des millions de dollars à des producteurs ou des milliardaires.

"Qu’est qui vous motivait le plus ?" "Partir de rien et arriver", explique Christophe Rocancourt en 2006 dans une émission de Thierry Ardisson. "Qui avez-vous toujours refusé d’arnaquer ?" "Les personnes qui n’ont rien", ajoute-t-il :

Michel Polnareff affirme aussi avoir été la victime de Christophe Rocancourt. Le chanteur en parle comme d’un arnaqueur au "talent fou". Quant à Catherine Breillat, dans son livre Abus de faiblesse, elle le surnomme "le Roc" pour son charme, sa solidité, son culot et "le Rauque" pour sa cupidité, ses promesses non tenues, son machisme. Il lui aurait soutiré plus de 650.000 euros.