Chirurgie esthétique : le boom des opérations des fesses

  • A
  • A
Chirurgie esthétique : le boom des opérations des fesses
@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Le congrès européen de l'esthétique médicale et chirurgical, l'IMCAS, ouvre ses portes aujourd'hui à Paris.

Le congrès européen de l'esthétique médicale et chirurgical est l'un des rendez-vous les plus importants pour les professionnels du secteur, qui seront plus de 7.000 venus de 80 pays différents. Objectif : présenter ou faire découvrir les nouveautés en matière de liposuccion, de lifting ou encore de rhinoplastie, une opération pour se refaire le nez. Mais cette année, les opérations dont on commence beaucoup à parler en France, ce sont celles qui consistent à rajeunir, raffermir ou "regalber" les fesses.

"Je n’ai plus besoin de faire du sport !" C’est simple : depuis 2010, le nombre d'interventions de ce type a triplé ! Actuellement, selon les spécialistes, il y a environ 2.000 opérations des fesses par an. Un phénomène qui a débarqué chez nous en 2002 depuis l’Amérique latine - surtout du Brésil - mais aujourd'hui, c'est une intervention de plus en plus prisée par les Françaises, comme Stéphanie, 29 ans. Elle a franchi le cap il y a juste une semaine : "j’ai mis des implants au fessier, tout simplement, pour augmenter le volume. Et je suis très très contente du résultat, l’opération a été très bien réussie et j’ai un fessier qui est bien galbé. Donc je n’ai plus besoin de faire du sport !"

Entre 6 et 10.000 euros. C'est une intervention plutôt féminine, mais il y a tout de même un homme pour six femmes se fait opérer. Et aujourd'hui, on dispose de quatre techniques, précise le Dr Richard Abs, président de la société française de Chirurgiens plasticiens : "il y a évidemment les prothèses de fesse, la lipoaspiration – on enlève de la graisse et cela met en valeur les fesses -, on peut aussi remettre de la graisse dans les fesses pour donner plus de volume, et enfin le lifting des fesses : quand les fesses sont vides et la peau relâchée, on a besoin de la retendre".

Alors, évidemment, c'est de la chirurgie esthétique donc ce n'est pas remboursé. Donc pour ce type d'intervention en moyenne il faut compter 6.000 euros, mais cela peut aller jusqu'à 10.000 si on combine par exemple, lifting et pose de prothèse de fesse.