Chez Melty, "notre travail, c'est d'être des experts de la jeunesse"

  • A
  • A
Chez Melty, "notre travail, c'est d'être des experts de la jeunesse"
Alexandre Malsch@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Alexandre Malsch, petit génie du net et chef d'entreprise de 30 ans, raconte son parcours dans le livre "Il était une fois Melty". Il était l'invité de David Abiker, dimanche.

INTERVIEW

Il a 30 ans, va à Disney tous les mois pour trouver des idées et conserve des "joujous" dans sa chambre. Il y a quinze ans, il avait déjà crée son site d'actualité pour les jeunes. Aujourd'hui, la galaxie de journaux en ligne Melty cartonne dans une dizaine de pays. Alexandre Malsch était l'invité dominical de David Abiker sur Europe 1 dans C'est arrivé demain, à l'occasion de la sortie du livre Il était une fois Melty, écrit par William Réjault.

Traquer les envies des jeunes. Le but de cet ouvrage biographique pour Alexandre Malsch ? "Casser cette machine à fantasmes qui s'est construit autour de Melty, être transparent". La spécificité des sites du groupe est aussi révélée : un algorithme anticipe les envies de lecture des jeunes. "On capte énormément de datas anonymes, ça nous permet d'identifier des piliers. C'est une sorte d'énorme bourse. Au lieu d'avoir des titres financiers, on va parier du temps sur des sujets décryptés". Ce qui cartonne ? Les séries, le sport, les vidéos, la mode, les emojis, les sneakers, l'"instafood" soit "les belles photos de plats partagées sur Instagram", etc. "Notre travail, c'est d'être des experts de cette jeunesse."

Autonomie. Pour trouver ces experts, là encore, Alexandre Malsch met en oeuvre une technique de recrutement toute personnelle : plus encore que l'expérience, ce qui prime est de savoir "si le projet Melty passionne" les aspirants travailleurs. Et pour que l'autonomie prime, la structure de l'entreprise est aussi "unifiée, c'est à dire avec le moins de niveaux hiérarchiques possibles pour que chacun puisse porter un projet de A à Z".

>> Retrouvez l'intégralité de l'émission