Charlie Hebdo : l'émouvant adieu à Charb

  • A
  • A
Charlie Hebdo : l'émouvant adieu à Charb
@ AFP/MARTIN BUREAU
Partagez sur :

DERNIER HOMMAGE - De très nombreux proches et des anonymes se sont rassemblés pour l'inhumation de l'ancien patron de Charlie Hebdo, Stéphane Charbonnier.

Le cercueil de Charb a été accueilli au son de l'Internationale, vendredi à Pontoise où des centaines de proches et d'anonymes se sont rassemblés pour lui rendre un dernier hommage. Deux heures de jolis mots, deux heures de chansons aussi. Deux heures pour dire au revoir à l'ancien patron de Charlie Hebdo qui a été tué le 7 janvier dans l'attentat mené par les frères Chérif et Saïd Kouachi contre Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts

L'hommage très "Charlie Hebdo" de Luz. "L'esprit de Charlie Hebdo est vivant !", a lancé Luz en hommage à son "copain". Pendant près de 10 minutes, celui qui a signé la Une du dernier numéro de l'hebdomadaire satirique a livré un hommage très caustique, un peu graveleux aussi et surtout très émouvant. Après avoir imaginé les dessins qu'aurait pu produire son "copain de beuverie", Luz a exhorté aux "Charlie" du monde entier de "prouver" leur bonne foi. "Prenez vos crayons, vos papiers, un scan, un ordi, exprimez-vous... En texte, en dessin, en vidéo, que sais-je...", a-t-il poursuivi, à l'adresse des millions de personnes, "lecteurs et lectrices de toujours ou d'un jour", qui ont soutenu Charlie Hebdo depuis l'attaque.

Pelloux : "j'ai perdu mon ombre". L'urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo Patrick Pelloux a, lui aussi, rendu au dessinateur un vibrant hommage, vendredi matin à Pontoise. "J'ai perdu mon ombre", a-t-il lâché en étouffant ses sanglots. "Avec Cabu, Wolin, et tous les autres, vous avez changé le monde". Et de finir son discours, toujours plus émouvant : "Mon Charb, comment écrire une fin ? A un tel discours, à un début de combat qui a été engendré par des salauds. Tu as tout réussi, un parcours sans-faute. Charb, réponds-moi un jour, s'il te plaît. Juste une dernière fois". 



Des ministres aux côtés des membres du journal. Outre la famille de Stéphane Charbonnier, dit Charb, et les survivants de l'hebdomadaire, plusieurs ministres dont Christiane Taubira (Justice), Najat Vallaud-Belkacem (Education) et Fleur Pellerin (Culture) ou encore le dirigeant du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon, ont assisté à cette cérémonie.

Charb-enterrement

© Des centaines de personnes ont suivi la cérémonie sur écran géant. (AFP)

"Un dessinateur mort pour ce qu'il représentait". "Charlie vivra ! La troupe des têtes dures qui pleure aujourd'hui son héros a le cœur gonflé d'orgueil en pensant" à Charb, a déclaré Jean-Luc Mélenchon lors de la cérémonie. "Ci-gît l'un des premiers dessinateurs de l'histoire mort pour ce qu'il représentait", a-t-il ajouté. Dehors, des centaines d'anonymes avaient fait le déplacement pour suivre la cérémonie sur écran géant.