Charlie Hebdo : ils participeront à la marche dimanche

  • A
  • A
Charlie Hebdo : ils participeront à la marche dimanche
@ AFP
Partagez sur :

APRÈS LE DRAME - Les partis politiques et la société civile comptent se mobiliser pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo.

La quasi-totalité des partis politiques et syndicats ont appelé jeudi "tous les citoyens" à  une marche silencieuse à Paris, dimanche à 15 heures, en hommage aux victimes de l'attentat qui a visé Charlie Hebdo mercredi. Europe 1 fait le point sur les participants.

Le Pen AFP 1280

© AFP

Tous les partis, sauf le FN. Côté politique, contrairement à la plupart des leaders de partis, Marine Le Pen ne devrait pas battre le pavé. La présidente du FN estime que son parti a été délibérément exclu de la manifestation. "Je ne vais pas là où on ne veut pas de moi", a affirmé Marine Le Pen à l'issue d'une entrevue avec François Hollande à l'Elysée, vendredi. Olivier Besancenot, du Nouveau Parti anticapitaliste, a lui aussi refusé de défiler. "Je ne veux pas me retrouver derrière Nicolas Sarkozy, François Hollande et mélanger notre tristesse", a-t-il déclaré au Parisien.

>> LIRE AUSSI - Le FN a-t-il sa place dans la marche républicaine de dimanche ?

François Hollande l'a confirmé vendredi soir : il sera à la marche dimanche. Au total, près de 47 dirigeants étrangers entoureront le président de la République française dans cet hommage aux 17 victimes des attentats. 

Des dirigeants européens. D'autres dirigeants seront présents. La chancelière allemande, Angela Merkel, le Premier ministre britannique, David Cameron, le président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy, ou encore le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, ont confirmé leur participation à la marche, ainsi que Donald Tusk, le président du Conseil européen. 

Netanyahu et Abbas. Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, sera présent lui aussi à la marche, et accompagné par le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a-t-on appris samedi soir. "Nous présentons nos sincères condoléances à nos frères juifs qui ont été tués pour le seul fait qu'ils étaient juifs. Nos frères et sœurs de la communauté juive de France, nous partageons votre peine devant ces terribles pertes", a déclaré samedi soir, dans une allocution télévisée, l'homme politique israélien, au lendemain de la prise d'otage dans une supérette casher, porte de Vincennes, qui a coûté la vie à quatre personnes juives. 

Un peu plus tard samedi soir, l'Elysée a annoncé que le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas ferait aussi le déplacement. 

>> VOIR AUSSI - Vidéo : L'assaut porte de Vincennes

Le Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, a lui aussi confirmé sa venue. Une présence dans le cortège républicain qui n'a pas manqué de faire réagir les organisations arméniennes dont le Bureau national du conseil de coordination des organisations arméniennes de France qui estime que "La participation à cette manifestation de représentants d'un État qui détient le record du nombre de journalistes en prison est une honte et une insulte à l'esprit de Charlie Hebdo".

>> LIRE AUSSI - Des dirigeants européens à la marche silencieuse de dimanche

Lang AFP 1280

© AFP

Artistes engagés. De nombreuses personnalités de la société civile comptent se mobiliser. A commencer par les anciens ministres de la Culture, Frédéric Mitterrand et Jack Lang. Ce dernier active ses réseaux et s'attend à une grande manifestation. "Sur ce plan-là, au moins, je suis optimiste", confie-t-il à Europe 1.

Des artistes engagés ont eux aussi l'intention de battre le pavé. Pierre Arditi, Patrick Timsit, Charles Berling, ou encore Olivier Py, le patron du festival d'Avignon, en font partie. Emmanuelle Béart, elle, ne pourra pas venir, et le regrette amèrement. Dimanche après-midi, elle sera en effet en répétition. Même l'insaisissable Gérard Depardieu a répondu à Europe 1. Il sera en Turquie dimanche, mais il a fait parvenir une vidéo de soutien aux rescapés de l'attentat, affirme-t-il.

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : les écoliers répondent à l'attentat par des dessins

Côté scientifiques, on croisera dans la manifestation le professeur René Frydman, papa du premier bébé-éprouvette, et le généticien Axel Kahn. Les chefs cuisiniers aussi se mobilisent, dans la tristesse. Yves Camdeborde pleure son ami intime, le journaliste Bernard Maris, ainsi que le dessinateur Charb.

Ormesson AFP 1280

© AFP

Jean d'Ormesson sera là. Le président du Medef, Pierre Gattaz, viendra en toute discrétion. Enfin, l'académicien Jean d'Ormesson compte rejoindre le cortège. "Je ne suis pas pour les manifestations de masse, mais oui, j'irai", glisse-t-il, du haut de ses 89 ans.

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : Patrick Pelloux a "perdu les siens"