Charlie Hebdo : le frère d'un policier tué témoigne

  • A
  • A
Charlie Hebdo : le frère d'un policier tué témoigne
@ AFP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE - Le frère de l'un des deux policiers assassinés mercredi a lancé un appel à la mobilisation nationale, alors qu'un rassemblement doit avoir lieu dimanche.

"Il faut que la France entière se mobilise". C'est ce qu'a demandé jeudi le frère de Franck Brinsolaro, policier tué la veille à Paris dans la fusillade à Charlie Hebdo. Il participait à une cérémonie en hommage aux victimes, à l'Hôtel de police de Marseille.

>> DOSSIER SPÉCIAL - Les dernières infos sur l'attentat de Charlie Hebdo

"L'horreur qui a frappé notre pays hier, il faut que la France entière se mobilise contre ça. On ne peut pas comme ça porter atteinte à la liberté d'expression, porter atteinte à l'autorité de l'Etat", a déclaré à la presse le frère de Franck Brinsolaro, abattu alors qu'il assurait la protection du dessinateur Charb, lui aussi tué dans l'attaque.

"Des fois, on a la sensation que la police est mal comprise par les citoyens mais il ne faut pas oublier que le geste d'hier témoigne que, quoi qu'il en soit, un policier, en toute occasion, saura s'interposer lorsqu'il faudra qu'il protège la nation", a poursuivi Philippe Brinsolaro, qui est lui aussi policier, à Marseille.



"On prend des risques". "Aujourd'hui, je veux rendre hommage à mes collègues, à tous ceux qui tous les jours se lèvent et vont faire un métier difficile. Je voudrais leur dire de penser à leur famille. On prend des risques, mais qu'on sache profiter de notre famille quand on est avec eux", a conclu Philippe Brinsolaro, très ému.

>> LIRE AUSSI - Charlie Hebdo : une minute de silence en hommage aux victimes

Un grand rassemblement d'hommage aux victimes de l'attentat aura lieu dimanche, a annoncé Matignon jeudi. Il doit prendre la forme d'une "marche républicaine" à Paris.