Charlie Hebdo : Hollande rend hommage à la policière municipale tuée par Coulibaly

  • A
  • A
Charlie Hebdo : Hollande rend hommage à la policière municipale tuée par Coulibaly
Partagez sur :

Le chef de l'Etat a rendu hommage à la policière municipale tuée à Montrouge par Amedy Coulibaly.

Un an après les attentats de janvier, les hommages se poursuivent. Samedi, François Hollande a ainsi dévoilé une plaque à la mémoire de Clarissa Jean-Philippe, policière municipale tuée le 8 janvier 2015 à Montrouge sous les balles d'Amedy Coulibaly. Dans la soirée, une cérémonie sera aussi organisée, à l'appel du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), devant le supermarché Hyper Cacher dans le 20e arrondissement de Paris, un an jour pour jour après la prise d'otages perpétrée par Amedy Coulibaly, qui avait tué quatre personnes.

Après avoir dévoilé la plaque commémorative, François Hollande y a déposé une gerbe de fleurs, avant de se recueillir, notamment en présence de Christiane Taubira. Un choeur d'enfants de la commune et l'harmonie municipale ont ensuite entonné la Marseillaise à l'issue du dévoilement de la plaque et d'une minute de silence.

hollande

Une quinzaine de proches de Clarissa Jean-Philippe étaient présents, ainsi que les ministres de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, de la Justice Christiane Taubira et de l'Outre-Mer George Pau-Langevin, plusieurs élus des Hauts-de-Seine, la présidente de l'Ile-de-France Valérie Pécresse et la maire de Paris Anne Hidalgo. Plusieurs dizaines de badauds ont assisté d'un peu plus loin à cette sobre cérémonie, retenus une centaine de mètres en amont.
Le président Hollande s'est ensuite entretenu en privé avec la famille de la victime.



Cette plaque "à la mémoire de Clarissa Jean-Philippe", "assassinée en ce lieu le 8 janvier 2015, victime du terrorisme, dans l'accomplissement de son devoir", a été dévoilée après celles pour les victimes de Charlie Hebdo, pour le policier Ahmed Merabet et pour les morts de l'Hyper Cacher, inaugurées mardi à Paris. Les attentats de janvier 2015 avaient fait 17 morts.