Charlie Hebdo : le cercueil de Tignous recouvert de dessins

  • A
  • A
Charlie Hebdo : le cercueil de Tignous recouvert de dessins
@ AFP
Partagez sur :

EN IMAGES - Après les funérailles de Cabu mercredi, Charlie Hebdo a enterré jeudi ses dessinateurs Wolinski et Tignous. 

Après les funérailles de Cabu mercredi, Charlie Hebdo a enterré jeudi ses dessinateurs Wolinski et Tignous. A la mi-journée, quelque 200 personnes se sont rassemblées au crématorium du cimetière parisien du Père-Lachaise pour saluer Georges Wolinski. L'un de ses derniers dessins, représentant un couple faisant l'amour, la femme tenant la main d'un autre homme flottant vers le ciel et se dirigeant vers Saint-Pierre, était exposé sur un chevalet.

Son dernier dessin, exposé lors de ses obsèques :

Dans le même temps, avaient aussi lieu à Montreuil les funérailles de Tignous, dessinateur lui-aussi tué dans l'attaque de Charlie Hebdo. Comme un dernier hommage, proches et anonymes ont recouvert son cercueil de dessins.



>> LIRE AUSSI - Tignous, dessinateur "pertinent et impertinent"

Auteur de BD caustique et engagé, Bernard Verlhac, dit Tignous, a été tué le 7 janvier dans l'attentat contre Charlie Hebdo. Il avait 57 ans. Dessinant pour la presse depuis 1980, il traquait la folie du monde avec un humour percutant et un peu désespéré.

Un des derniers dessins de Tignous publié dans Marianne :

dessin-tignous

L'hommage de Coco. "Ça te ferait chier de nous voir là aujourd'hui, avec nos gueules ravagées", a lancé la dessinatrice de Charlie Hebdo, Coco. "On ne doit pas être tristes mais émus et fiers de t'avoir connu. Toi, le dessinateur de talent, le génie de la couleur, le roi de la déconne", a poursuivi d'une voix tremblante celle qui était présente lors de l'attaque de l'hebdomadaire.