Champigny-sur-Marne : l’agresseur du lycéen déféré au parquet

  • A
  • A
Champigny-sur-Marne : l’agresseur du lycéen déféré au parquet
Partagez sur :

L'agresseur présumé d'un lycéen de 17 ans, grièvement blessé mercredi matin à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne) de plusieurs coups de couteau, sera déféré vendredi matin au parquet de Créteil en vue de sa mise en examen.

L'auteur présumé des coups de couteau, âgé de 18 ans et scolarisé comme la victime au lycée Gabriel-Péri de Champigny-sur-Marne sera déféré au parquet vendredi en vue de sa mise en examen. Une information judiciaire du chef de "tentative d'homicide volontaire" doit être ouverte.

Au cours de sa garde à vue, le lycéen a nié avoir porté directement plusieurs coups de couteau au lycéen de 17 ans, alors que celui-ci descendait du bus à proximité du lycée. Un premier coup de couteau a été porté d'emblée, les autres pendant la bagarre qui s'en est suivie, selon ses déclarations.

La victime, soignée à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, a pour sa part maintenu avoir été frappée d'emblée à plusieurs reprises. Les déclarations des témoins des faits, survenus mercredi vers 08h00, accréditent d’ailleurs plutôt cette thèse. Atteint par deux fois au niveau de l'omoplate gauche et une fois côté droit au niveau des côtes, ainsi qu'à un avant-bras, le lycéen s'est vu reconnaître 15 jours d'incapacité totale de travail .

Une altercation avait déjà opposé en novembre les deux lycéens, habitant à Créteil, apparemment parce que la victime écoutait trop fort de la musique dans un bus. Les deux jeunes gens s'étaient battus à l'intérieur du lycée. Ils avaient dans la foulée été convoqués en conseil de discipline et exclus pour un mois, selon la proviseure du lycée.

L'agression de mercredi s'explique par "l'animosité et la rancoeur" ressenties après cette altercation et l'exclusion, a-t-on indiqué de source judiciaire. L'auteur présumé avait été arrêté trois heures après l'agression au centre hospitalier intercommunal de Créteil où il était venu lui-même se faire soigner, blessé d'un coup de poing au visage lors de la bagarre.