Le budget des parents d'élèves plombé par la réforme territoriale ?

  • A
  • A
Le budget des parents d'élèves plombé par la réforme territoriale ?
@ AFP
Partagez sur :

EXCLU E1 - L'impact du chamboulement prévu sur les dépenses d'éducation inquiète la Fédération des Conseils de Parents d’élèves.

La réforme territoriale voulue par François Hollande et qui portera à 13 le nombre de régions de France métropolitaines au 1er janvier 2016, contre 22 actuellement, va-t-elle plomber le budget des parents d'élèves ? C'est ce que craint la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE), d'après nos informations. Livres scolaires, cantine, transports... les parents pourraient avoir à débourser plus pour certains services.

Un impact indiscutable mais imprévisible. 26% des dépenses d'éducation sont supportées par les collectivités territoriales. Depuis six mois, la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) planche donc sur l'impact de la nouvelle carte de France de tous les services, les subventions qui sont susceptibles de coûter plus cher aux parents d'élèves. L'effet s'annonce indiscutable mais reste difficile à évaluer car toutes les régions n'ont pas la même politique en la matière.

Gratuits ou payants, les manuels scolaires? Concernant les manuels scolaires, par exemple, s'ils sont gratuits en Languedoc-Roussillon, ce n'est pas le cas en Midi-Pyrénées… pourtant les deux régions vont fusionner. Est-ce que les livres vont devenir gratuits ou payants dans toute la nouvelle région ? Alors que la question n'est pas tranchée les parents d'élèves s'inquiètent. A juste titre : les livres scolaires demandent 250 euros de budget par an et par élève au lycée.

>> A LIRE AUSSI : La rentrée universitaire encore plus chère

Quid des transports scolaires ? La question se pose aussi pour les transports scolaires. Pour l'instant, le ramassage scolaire relève des départements mais après la réforme il serait confié aux régions. Or le transport scolaire coûte 600 euros par an par élève. Des tarifs de cantine aux subventions pour les activités sportives et les sorties culturelles, cette crainte de voir les factures des parents s'alourdir vaut aussi pour d'autres services scolaires.

Suspense autour des vacances scolaires. Autre enjeu important : les zones de vacances. Elles vont changer dès la rentrée prochaine pour être harmonisées dans au moins trois des nouvelles régions : Basse et Haute Normandie, la région Poitou-Charpentes-Aquitaine-Limousin et la région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardennes. Les nouvelles dates devraient être annoncées en mars.