Carrefour mis en examen pour homicide involontaire après la mort d'un agent de sécurité

  • A
  • A
Carrefour mis en examen pour homicide involontaire après la mort d'un agent de sécurité
L'agent de sécurité surveillait le déchargement d'une livraison dans un centre commercial Carrefour@ AFP
Partagez sur :

Après avoir été coincé entre la remorque d'un camion de livraison et un mur, l'agent de sécurité a succombé à ses blessures. Un procès devrait se tenir prochainement. 

L'accident remonte au 24 août 2013. Un homme de 22 ans, employé d'une entreprise de sécurité, travaille autour du centre commercial Carrefour de Benneveine, à Marseille. Alors qu'il surveille le déchargement d'une livraison par un camion, celui-ci recule et le coince entre sa remorque et le mur, rapporte La Provence. 

Pas de gilet fluorescent. Après que l'homme a succombé à ses blessures, l'enquête a révélé des manquements aux règles de sécurité. L'agent ne portait pas de gilet fluorescent, et aucun chemin n'était spécialement aménagé pour la circulation des piétons dans cette zone. La société Carrefour de Bonneveine, dont l'avocat reconnaît que cet événement n'aurait "jamais dû se produire", a été mise en examen pour "homicide involontaire par personne morale dans le cadre du travail, réalisation d'opération de déchargement sans protocole de sécurité et violation manifeste d'une obligation de sécurité". Un procès devrait se tenir prochainement.