Cardinal Vingt-Trois : "le pape François vise une écologie intégrale"

  • A
  • A

Partagez sur :

L'archevêque de Paris a estimé que le pape appelait "à la révolution des cœurs" dans son encyclique sur l'environnement.

INTERVIEW

Alors que le pape François a publié jeudi une encyclique appelant à protéger l'environnement, le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, a salué vendredi sur Europe 1 un texte "qui appelle à la révolution des cœurs". Interrogé par Jean-Pierre Elkabbach, Mgr. Vingt-Trois a estimé que le pape "appelle tout le monde à changer son point de vue et sa manière de vivre pour changer le monde". "C'est un appel à changer les manières de vivre, de comprendre, de réfléchir", a-t-il poursuivi.

"Le pape reconnaît que l'homme a des responsabilités à l'égard de ce qui se passe et qu'il a une charge personnelle à l'égard du monde, mais il vise une écologie intégrale, c'est-à-dire qu'il ne veut pas sauver le monde contre l'homme. Il veut sauver l'homme dans le monde", a expliqué Mgr Vingt-Trois, réfutant une écologie qui considérerait que "l'homme est l'ennemi de la terre".

Cette encyclique est-elle un tournant pour l'Eglise catholique ? "C'est un combat permanent, pas un combat nouveau", a nuancé Mgr Vingt-Trois, relevant que le pape François "cite abondamment ses deux prédécesseurs, dont il reprend un certain nombre d'expressions".

Décision sur la GPA : un appel au "respect pour les femmes". La Cour de cassation doit rendre vendredi une décision très attendue sur l'inscription à l'état-civil des enfants nés à l'étranger par gestation pour autrui (GPA). "Si on accepte l'inscription à l'état-civil, c'est un acte militant en faveur de la GPA", a averti Mgr Vingt-Trois. Pour lui, "les enfants nés à l'étranger, qui doivent être pris en charge et avoir un statut honnête, ont aujourd'hui des moyens légaux pour vivre en France. Ils n'ont pas besoin d'être inscrits à l'état-civil". "Si on veut les inscrire à l'état-civil, c'est pour poser un acte significatif dans la direction de l'ouverture de la GPA", a ajouté le cardinal. "Tous ceux qui ont un minimum de respect pour les femmes en ce monde ne peuvent pas accepter ça".

"Les musulmans n'ont aucune intention de prier dans des lieux de culte chrétiens". Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, a suggéré lundi sur Europe 1 de récupérer des églises vides pour le culte musulman. Une hypothèse balayée par Mgr Vingt-Trois avec l'argument suivant : "les musulmans n'ont aucune intention de prier dans des lieux de culte chrétiens, il ne faut pas rêver".

Le pape en France ? Pas tout de suite. Le pape François a "bien l'intention d'aller en France", a-t-il récemment confié à Europe 1. Mais quand ? "Il a d'autres pays qu'il lui semble plus urgent de visiter. Je pense qu'il pense qu'il lui est plus utile d'aller en Centrafrique que d'aller à Paris", a estimé Mgr Vingt-Trois.

>> L'interview en intégralité :