Carambolage en Vendée : "Les gens roulaient trop vite", considère un automobiliste impliqué

  • A
  • A
Carambolage en Vendée : "Les gens roulaient trop vite", considère un automobiliste impliqué
L'accident s'est produit sur la voie rapide qui relie la Roche-sur-Yon aux Sables-d'Olonne.
Partagez sur :

Un automobiliste impliqué mardi matin dans le carambolage dénonce la vitesse excessive à laquelle roulaient certains automobilistes malgré le brouillard épais.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

Alain estime qu'il a eu "de la chance". Mardi matin, ce retraité originaire du Nord était au volant sur la voie rapide qui relie la Roche-sur-Yon aux Sables-d'Olonne, à hauteur de la commune de Sainte-Flaive-des-Loups, lorsqu'un gigantesque carambolage s'est produit, impliquant une cinquantaine de véhicules. Cinq personnes sont mortes. La présence d'un brouillard très dense a été immédiatement avancée pour expliquer l'origine du drame. Pour Alain, certains automobilistes roulaient bien trop vite malgré la météo difficile.

"Quand on a du brouillard, on ne roule pas à 110 !". "Les gens roulaient trop vite, c’est tout. Quand on a du brouillard comme ça, on ne roule pas à 110", se désespère le Nordiste. Alain a pu freiner et ainsi éviter de s'encastrer dans les voitures devant lui. "Moi, je me suis arrêté parce que je roulais à 90, j'ai ralenti. Et les autres derrière ont continué parce qu'ils roulaient trop vite", s'agace-t-il. "Je suis un Nordiste et on avait souvent du brouillard sur l’autoroute A1. C’était alors limité à 60 à l’heure. Ici, quand ils voient un brouillard comme ça, ils roulent à 110 !" Pour ce médecin retraité, "il y a une part de bêtise humaine à rouler vite dans le brouillard. C'est bête de voir autant de gens mourir en si peu de temps et aussi bêtement." 

Deux accidents distincts se sont produits dans les deux sens de la voie rapide RD 160. Selon les premiers éléments de l'enquête, le deuxième choc serait lié au premier : des automobilistes auraient tenté de traverser la voie pour se mettre à l'abri et n'auraient pas pas été vus par les voitures qui arrivaient dans l'autre sens.