Cantines : Matthieu Ricard suggère une "alternative végétarienne"

  • A
  • A
Cantines : Matthieu Ricard suggère une "alternative végétarienne"
@ AFP PHOTO/BERTRAND GUAY
Partagez sur :

Plusieurs auteurs et militants de la cause animale proposent l'instauration d'un menu alternatif végétarien dans les cantines. 

Un menu alternatif. Le moine bouddhiste et écrivain Matthieu Ricard et d'autres auteurs et militants de la cause animale signent dans Le Monde daté de vendredi une tribune proposant l'instauration d'un menu alternatif végétarien systématique dans les cantines, le "menu le plus laïque de tous". La semaine dernière le maire UMP de Chalon-sur-Saône a annoncé la suppression du menu de substitution dans les cantines scolaires, offrant notamment des alternatives sans porc, prohibé par l'islam et le judaïsme.

Des personnalités s'engagent. "Que vient faire la laïcité là-dedans ?" s'interrogent Matthieu Ricard, auteur d'un vibrant "Plaidoyer pour les animaux", et d'autres personnalités connues pour leur engagement en faveur de la cause animale et la nature tel Aymeric Caron, végétarien pratiquant et auteur de "No Steak", l'ancienne députée européenne Europe Ecologie Les Verts Sandrine Bélier, Allain Bougrain-Dubourg, les philosophes Florence Burgat et Jean-Baptiste Jeangène Vilmer ainsi que l'éditorialiste Franz-Olivier Giesbert.

Une proposition pragmatique. "Plutôt que d'utiliser le porc ou la laïcité pour attiser la haine confessionnelle et diviser les Français, nous proposons une solution simple, défendue par ailleurs depuis longtemps par de nombreuses associations : l'instauration dans les cantines scolaires d'une alternative végétarienne systématique, c'est-à-dire à tous les repas, et pas seulement lorsque du porc est proposé", écrivent-ils. "Loin d'être dogmatique, notre proposition est avant tout pragmatique", se défendent-ils : "le repas végétarien est en effet celui qui convient au plus grand nombre - musulmans, juifs, chrétiens, athées ou autres". 

Une solution simple. "Le repas végétarien réunit tout le monde" et constitue la solution la plus simple pour les responsables de cantines. Il permet en outre "de répondre aux convictions de tous ceux, de plus en plus nombreux, qui refusent de manger des animaux pour des raisons éthiques".

>> LIRE AUSSI - Dans une cantine scolaire de Sarthe, c'est du porc ou rien

>> LIRE AUSSI - Sur la laïcité, Sarkozy ne convainc pas son propre camp