Canicule : les sauveteurs redoublent de vigilance sur les plages

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La canicule s’invite sur les plages où il est important de respecter quelques consignes : s'hydrater, se protéger du soleil, entrer doucement dans l'eau…

REPORTAGE

L'air est toujours aussi chaud dans le sud de la France. Treize départements restent en vigilance orange, du Rhône jusqu'à la Corse-du-Sud. Il fera ainsi 40 degrés en Provence-Alpes-Côtes d'Azur jeudi après-midi : des températures difficilement supportables en ville mais aussi sur les plages et qui ne sont pas sans risque. Les sauveteurs redoublent de vigilance et engagent le public à prendre des précautions, d'autant plus avec des enfants, comme l'a constaté à Marseille un reporter d'Europe 1.

Crème, parasol, tee-shirt. Sur la plage, il n'y a pas un carré de sable à l'ombre. Le soleil aveuglant se reflète sur l'eau. Depuis leur poste de surveillance, les sauveteurs lancent un message par haut-parleur : "Nous vous rappelons qu'il est important de vous hydrater et de vous protéger du soleil." Certains baigneurs ont étendu une simple serviette sur un rocher ou sur le sable : pas de parasol, ni de crème solaire. Émilie, elle, réajuste la casquette sur la tête de sa petite fille. "Elle est équipée, elle est 'crémée' comme pas possible. Les coups de soleil, c'est mauvais : coups de soleil le premier jour et les vacances sont pourries. On a le parasol pour l'ombre et on met les pieds dans l'eau, on se rafraîchit."

Les risques d'hydrocution. Là encore, attention en allant dans l'eau. S'y jeter trop vite, c'est risquer l'hydrocution, prévient le chef d'équipe des sauveteurs, attentif derrière ses lunettes de soleil : "Quand il fait chaud comme ça et que vous arrivez sur la plage, qu'il fait 45 degrés, ils (les enfants) peuvent partir vite à l'eau et s'exposer de façon importante à ce risque d'hydrocution. Bien souvent, des enfants en bas âge, qui ne sont pas bien protégés par la crème, qui n'ont pas de tee-shirt sur eux, qui ne sont pas protégés par un parasol, ne sont là que pour le plaisir. Ils n'ont pas conscience du danger."

Alors les sauveteurs continuent de le rappeler encore et encore : il faut boire beaucoup d'eau, éviter le soleil direct et mettre de la crème solaire. Des conseils qu'ils s'appliquent déjà à eux-mêmes, étant exposés sur la plage du matin au soir…

  • Il faut protéger aussi les yeux des enfants

Selon une récente étude, plus de la moitié des parents ne font pas attention à la qualité des verres pour les lunettes de soleil des enfants. C'est pourtant un réel enjeu pour leur vue, explique Thierry Bour, président du syndicat national des ophtalmologistes : "Pour les enfants, la priorité, c'est de diminuer l'intensité lumineuse qui rentre dans l’œil, d'arrêter les ultraviolets et également la lumière bleue qui a des effets toxiques sur la rétine à long terme. En faisant ça, on préserve le capital visuel des enfants à moyen et long terme pour éviter essentiellement les cataractes précoces et surtout la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge) qui peut altérer très profondément la vision centrale tardivement."