Coup de chaud, déshydratation ... Attention à la canicule

  • A
  • A
Coup de chaud, déshydratation ... Attention à la canicule
@ VALERY HACHE / AFP
Partagez sur :

ATTENTION DANGER - Coups de chaleur, insolation, déshydratation : les effets possibles de la canicule ne sont pas à prendre à la légère.

La semaine s'annonce éprouvante. A partir de mardi, la France sera écrasée par la chaleur. Une semaine de canicule où le thermomètre va flirter avec les 40 degrés dans de nombreuses régions. Au ministère de la Santé, on multiplie les appels à la vigilance, en rappelant quelques conseils basiques pour ne pas (trop) subir cette vague de chaleur. Sur son site internet, le ministère rappelle que "la chaleur peut entraîner des accidents graves et mêmes mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur". Encore faut-il savoir repérer les symptômes.

#Le coup de chaleur

Le coup de chaleur n'est pas un simple coup de chaud. C'est une urgence médicale grave. En cas de coup de chaleur, le corps n'arrive plus à contrôler la température qui augmente vite, dépassant les 39°. Les symptômes sont des maux de tête violents, des nausées, des vomissements, des convulsions, voire une perte de connaissance.

Si cela arrive, appeler tout de suite le 15. En attendant les secours, il faut mettre la personne dans un endroit frais, lui rafraîchir le visage avec de l'eau froide et l'éventer. Ne donnez surtout pas d'aspirine, contre-indiquée en cas de coup de chaleur.

canicule-bebe

#L'insolation

L'insolation survient après une exposition directe au soleil et donne lieu à des maux de tête et des nausées. Les enfants y sont plus sensibles. La première chose à faire est de s'allonger à l'ombre, en plaçant notamment des sacs de glaçons sur les cuisses et les bras. Si les symptômes s'aggravent ou en cas de trouble de la conscience, appelez le 15.

#La déshydratation

Les fortes chaleurs peuvent aussi aboutir après plusieurs jours à un "épuisement" provoqué par le manque d'eau et de sels dont les manifestations sont étourdissements, fatigues, faiblesse, insomnie. Il convient de se réhydrater avec un apport renforcé en sels minéraux.

Les boissons à effet diurétiques comme le café, le thé ou encore les sodas sont absolument à éviter. Tout comme l'alcool qui favorise la déshydratation.

Attention aussi si vous suivez un traitement médical. Certains médicaments peuvent augmenter le risque de déshydratation ou aggraver les effets de la chaleur en abaissant la tension artérielle ou en diminuant la vigilance. Par exemple, il faut faire particulièrement attention si vous prenez un médicament qui traite du trouble cardiaque car il peut devenir toxique en cas de déshydratation.