Canadair au sol : renforcement exceptionnel des autres moyens de lutte anti-incendie

  • A
  • A
Canadair au sol : renforcement exceptionnel des autres moyens de lutte anti-incendie
Des mesures exceptionnelles ont été prises en l'absence de Canadair@ AFP
Partagez sur :

Le risque de feux de forêts en Corse et dans une partie de l'arc méditerranéen est "particulièrement élevé" en cette fin de semaine. 

Des mesures exceptionnelles de renforcement des moyens de lutte anti-incendie ont été prises dans le Sud et en Corse en l'absence prolongée des Canadair, toujours immobilisés et en cours d'inspection après la rupture du train d'atterrissage de l'un d'eux lundi, a annoncé vendredi la Sécurité civile.

Risque de feux de forêts. "Au regard des incertitudes sur le calendrier de remise en vol" des Canadair et "du niveau particulièrement élevé de risque de feux de forêts attendu en cette fin de semaine en Corse et dans une partie de l'arc méditerranéen", les autorités ont décidé de prendre "des mesures exceptionnelles de renforcement des moyens de lutte", affirme la Sécurité civile dans un communiqué. Le Var et les Alpes-Maritimes ont été placés en alerte vigilance orange pour vents forts vendredi après-midi. "De violents coup de vent à caractère soudain et de courte durée mais pouvant provoquer des dégâts importants sont prévus. Les zones littorales seront particulièrement dangereuses notamment entre Nice et Cannes", a averti le préfet des Alpes Maritimes dans un communiqué.

Enquête sur les Canadair. Quant aux Canadair en cours d'inspection, "les analyses techniques menées par la direction générale de l'armement du ministère de la Défense n'ont pas permis, à ce jour, de conclure sur la cause de l'accident. Des analyses complémentaires ont donc été demandées, dont les résultats seront connus vendredi soir (5 août), au plus tôt", a précisé la Sécurité civile dans son communiqué. Dans l'attente des résultats, "l'inspection des trains d'atterrissage des 12 appareils de la flotte de Canadair française a néanmoins été commencée".

En Corse, au-delà des renforts estivaux habituels et des deux avions bombardiers d'eau de type Tracker de l'île, deux colonnes de renfort, soit 124 sapeurs-pompiers, en provenance d'autres départements sont mobilisées, ainsi qu'une cinquantaine de sapeurs-sauveteurs, plusieurs hélicoptères et un Canadair italien. Si besoin, deux autres Canadair italiens pourront être mobilisés, "cette flotte n'étant pas impactée à ce jour par les évaluations techniques en cours sur la flotte française". Sur le continent, les départements les plus à risque pourront bénéficier entre autres de sept Tracker, de deux Dash et de quatre colonnes de renfort (273 sapeurs-pompiers). L'Espagne est notamment susceptible d'apporter des moyens aériens supplémentaires.