Camp humanitaire à Paris : NKM dénonce "un jeu politique", satisfecit de Baroin

  • A
  • A
Camp humanitaire à Paris : NKM dénonce "un jeu politique", satisfecit de Baroin
Nathalie Kosciusko-Morizet.@ FRANCOIS NASCIMBENI / AFP
Partagez sur :

Pour la candidate à la primaire des Républicains, la proposition d'Anne Hidalgo est une tentative de "prendre un leadership politique sur une partie de la gauche".

L'annonce par la maire (PS) Anne Hidalgo de la création d'un camp humanitaire pour réfugiés à Paris "s'inscrit dans un jeu politique à l'intérieur de la gauche", a dénoncé mercredi Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains), candidate à la primaire pour 2017. Le président (LR) de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin, a, lui, adressé sur Public Sénat un satisfecit à l'édile de la capitale.

Question "instrumentalisée". "C'est un problème de jeu politique à l'intérieur de la gauche pour prendre un leadership politique sur une partie de la gauche, manifestement", a affirmé Nathalie Kosciusko-Morizet sur France Info. "Je trouve que la question des réfugiés c'est une question trop grave pour être instrumentalisée".

La maire de Paris "prend cette initiative dans le dos du ministère de l'Intérieur". "C'est vrai que si on veut sincèrement avancer sur la question des réfugiés, ça se fait de concert naturellement avec le ministère de l'Intérieur", a accusé NKM, rivale d'Anne Hidalgo lors des élections municipales de 2014.

Le "principe d'humanité" rappelé par Baroin. François Baroin, lui, a adopté une toute autre tonalité, rendant notamment hommage à Anne Hidalgo pour son soutien à l'AMF dans son combat contre la baisse des dotations de l'État aux collectivités. Concernant l'accueil des réfugiés, le sénateur-maire de Troyes a estimé qu'"un maire peut beaucoup à la condition que l'Etat respecte les missions qui sont les siennes". "On a toujours dit à l'AMF que le principe d'humanité doit gouverner les autres principes", a fait valoir François Baroin à propos de l'accueil des demandeurs d'asile.