Des Britanniques invités à visiter Calais pour redorer son image : "on est en pleine reconquête"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La maire de Calais a un objectif : faire de sa ville "une station balnéaire reconnue" en montrant à ses voisins d'Outre-Manche que Calais est une ville "paisible".

REPORTAGE

Gérard Collomb a annoncé vendredi un plan sur le dossier des migrants de Calais dans les 15 jours à venir. Le ministre de l'Intérieur était sur place, huit mois après le démantèlement de la fameuse jungle. Mais l'autre urgence de Calais est économique, car l'image de la cité portuaire a été ternie par la crise des migrants. Alors la municipalité s'est lancée dans une opération séduction inédite en invitant un millier de Britanniques à venir découvrir la ville.

"On est en pleine reconquête". Avec un enthousiaste "Welcome to Calais" dans une vidéo Youtube, la maire de la ville Natacha Bouchart a lancé elle-même une invitation à 1.000 Britanniques. Visite de Calais, promenade sur le front de mer, instant shopping dans les commerces de la ville... Une opération de communication essentielle pour redorer l'image d'une cité marquée par la crise des migrants. "Il faut être nos ambassadeurs pour attester que Calais est une ville paisible qui a été transformée pendant toute cette crise migratoire", explique la maire. "Beaucoup de stratégies urbaines et touristiques [ont été adoptées] pour que Calais devienne une station balnéaire reconnue. On est en pleine reconquête."

Les commerçants tentent de reconquérir les Anglais. C'est pour cela que les acteurs économiques locaux attendent une politique très ferme des autorités dans la lutte contre l'immigration clandestine. "On est en train de redonner un dynamisme auprès de nos amis Anglais. On va commencer à irriguer de nouveau Calais, on ne doit pas laisser tomber", explique Pierre Nouchi, représentant des cafetiers et des restaurateurs de Calais. "On est dans une ville où il y a dix millions de passagers. C'est le port, le tunnel, on ne peut pas accepter le retour de l'immigrant et surtout de l'image qu'il peut y avoir."

Une inauguration symbolique. Et, symbole du lien historique qui doit à nouveau unir Calais à l'Angleterre, le petit-fils de Winston Churchill sera présent samedi après-midi pour l'inauguration d'une statue de son grand-père aux côtés de celle du Général de Gaulle.