Bussereau : Yemenia "est sous étroite surveillance"

  • A
  • A
Bussereau : Yemenia "est sous étroite surveillance"
Partagez sur :

La compagnie de l'Airbus A310 qui s'est écrasé mardi près des Comores a déjà suspendu ses vols au départ et à destination de Marseille.

Yemenia devra faire "de très gros efforts" pour ne pas faire partie de la liste noire des transporteurs aériens, a averti le secrétaire d'Etat aux Transports, Dominique Bussereau.La compagnie aérienne, dont un Airbus A310 s'est abîmé mardi près des Comores, "est sous étroite surveillance", a ajouté Dominique Bussereau.

Une rencontre au sommet est programmée, vendredi, au ministère, entre les dirigeants de la compagnie yéménite, et le patron de la Direction générale de l'aviation civile.

Jeudi soir, la compagnie avait annoncé suspendre "dès à présent" ses vols au départ et à destination de Marseille. La décision, prise "pour une durée indéterminée", a été arrêtée après plus de quatre heures de discussions entre Yemenia, la direction de l'aéroport de Marseille-Provence et des représentants de la communauté comorienne de la ville "pour une durée indéterminée".

Yemenia "ne peut poursuivre normalement l'exploitation de ses lignes au départ et à destination de cet aéroport sans mettre gravement en péril la sécurité des passagers, des usagers et des personnels qui y travaillent", affirme-t-elle. Elle "déplore que cette période de deuil soit affectée par des comportements inadmissibles qui interdisent la recherche sereine des causes de cette catastrophe et empêchent d'acheminer les familles des victimes jusqu'à Moroni."

L'annonce a été accueillie par une centaine de manifestants aux cris de "supprimez, supprimez" et "Yemenia, assassin". Les manifestants réclamaient l'annulation définitive des vols ou au moins pendant la saison d'été. "On nous a menés en bateau", a fustigé Nasser Moegne, qui avait représenté la communauté comorienne aux discussions, "on ne veut plus de Yemenia (pour) les vols (vers les) Comores".

La compagnie yéménite, qui a déjà dû annuler deux vols au départ de Marseille mercredi et jeudi, "s'engage à assurer le remboursement des billets (pendant) l'intégralité de la durée", a précisé Mohamed Zoubeidi, chef d'escale adjoint de Yemenia.

Le directeur de l'aéroport de Marseille, Pierre Régis, a estimé que l'annulation des vols était "la décision la plus sage, une décision d'apaisement que la compagnie Yemenia a acceptée".