Bug informatique à l’APHP : "Si l'on soignait les patients comme ils gèrent l'hôpital, on n'irait pas loin"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Olivier Youinou, co-secrétaire général de Sud Santé AP-HP, mercredi midi, sur Europe 1, "ce n'est pas entendable pour nous personnels, qui faisons des efforts depuis des années". 

INTERVIEW

Olivier Youinou, co-secrétaire général de Sud Santé AP-HP, est remonté. Mercredi, le Canard enchaîné a révélé que l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a perdu 80 millions d'euros de factures à la suite d'un bug informatique en 2011. Une perte intervenue après le basculement vers un nouveau logiciel de gestion financière en 2011.

"Le double de la dette". "Ce n'est pas entendable pour nous personnels, qui faisons des efforts depuis des années. Cela représente en fait le double de la dette pour laquelle on appuie sur la tête du petit personnel depuis des années parce qu'il faut faire des économies", s'indigne Olivier Youinou, mercredi midi, sur Europe 1. "Certes nous avons un budget de 7 milliards, mais nous avons aussi 40 millions de dettes et des plans d'austérité successifs pour y remédier."

"Un système informatique digne du 21e siècle". "On demande à l'AP-HP de faire son travail. Cela relève de leur responsabilité que de gérer l'hôpital. Ils savent très bien le dire. Si l'on soignait les patients comme ils gèrent l'hôpital, on n'irait pas bien loin ", pointe Olivier Youinou qui demande avant tout la mise en place d'un système informatique "digne du 21e siècle".