Bouygues prêt à réduire la puissance de ses antennes-relais

  • A
  • A
Bouygues prêt à réduire la puissance de ses antennes-relais
Partagez sur :

L’opérateur propose de ne pas franchir le seuil d’exposition de 6 volts par mètre, alors que la limite est de 41 aujourd’hui.

Face au danger potentiel des ondes électromagnétiques émises par les antennes-relais, Bouygues Télécom se dit "prêt à agir". Le directeur général de l'opérateur, Olivier Roussat, propose de s’engager à ne pas franchir le seuil de 6 volts par mètre dans les lieux de vie contre 41 volts autorisés aujourd'hui, dans une interview publiée lundi dans Le Figaro lundi.

"Nous proposons un nouveau seuil qui n'existe pas aujourd'hui", souligne Olivier Roussat. "Nous sommes prêts à nous engager à ne pas dépasser le seuil de 6 volts par mètre, comme la loi l'a fixé en Italie. Les Italiens sont plutôt rassurés par ce seuil. Bouygues Télécom est prêt à adapter son réseau pour s'appliquer la même règle en France", précise-t-il.

"Six volts c'est encore beaucoup. Il faut progresser", a réagi Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais la secrétaire d'Etat à l'économie numérique a toutefois souligné sur RMC que c’était "un très bon signal. Ca peut entraîner les autres".

Les associations ont froidement accueilli la nouvelle.Agir pour l'environnementet Priartém souhaitent que le seuil se situe en deçà de un volt par mètre. Quant à Etienne Cendrier, porte-parole de Robin des toits, il estime qu'il s'agit là d'une "fausse avancée".

"Les 41 volts [autorisés aujourd'hui], on ne les atteint jamais, a-t-il déclaré au micro Europe 1 d'Antonin Amado. C'est comme si on vous disait de ne pas dépasser le 800 km/h sur autoroute" :



Seize villes, dont Strasbourg, Brest, Grenoble, et deux arrondissements parisiens, ont été sélectionnées pour participer, à partir de janvier à un test sur l'abaissement de l'exposition aux radiofréquences des antennes-relais. Différents seuils d'exposition maximum, compris entre les 41 volts par mètre réglementaires et une valeur basse de 0,1 V/m seront étudiés.