Bordeaux : Alain Juppé envisage de "saisir la justice" contre des affiches anti-Parisiens

  • A
  • A
Bordeaux : Alain Juppé envisage de "saisir la justice" contre des affiches anti-Parisiens
Des Bordelais dénoncent l'arrivée de Franciliens à cause de la nouvelle ligne de TGV plus rapide@ MEHDI FEDOUACH / AFP
Partagez sur :

Alain Juppé, maire de Bordeaux, a estimé dans un tweet que la campagne anti-Parisiens qui s'affiche dans sa ville est "une honte" et a annoncé qu'il envisageait de "saisir la justice". 

"Parisien rentre chez toi" : de nombreux autocollants proclamant ce slogan ont fait leur apparition à Bordeaux (Gironde) et dans son agglomération. Une campagne anti-Parisiens contre laquelle le maire (LR) de la ville, Alain Juppé, envisage de "saisir la justice", comme il l'a annoncé sur Twitter mercredi.

"C'est une honte". "Les attaques anti-nouveaux arrivants à Bordeaux sont une honte", considère Alain Juppé. Par ce tweet, il dénonce les autocollants qui fleurissent dans la capitale girondine. Derrière le slogan "Parisien rentre chez toi", se dessine un TGV, faisant référence à la nouvelle ligne à grande vitesse qui met Paris à seulement deux heures de train de Bordeaux depuis juillet dernier.



Les Parisiens responsables de tous les maux des Bordelais. Une proximité qui ne serait pas profitable aux Bordelais, selon certains, puisque l'arrivée de Franciliens et Parisiens pour travailler ou s'installer dans la ville aurait provoqué une flambée des prix de l'immobilier, un engorgement de la circulation ou encore une densification de la population, détaille Sud-Ouest mercredi.