Bonbonnes de gaz : une première suspecte, Ornella G., mise en examen et écrouée

  • A
  • A
Bonbonnes de gaz : une première suspecte, Ornella G., mise en examen et écrouée
La voiture avait été retrouvée phares allumées à proximité de la cathédrale Notre-Dame, à Paris.@ STR / CITIZENSIDE / AFP
Partagez sur :

Les empreintes de cette femme de 29 ans avaient été retrouvées dans la voiture abandonnée en plein Paris avec plusieurs bonbonnes de gaz.

Conformément aux réquisitions du parquet, l'une des suspectes dans l'affaire des bonbonnes de gaz retrouvées abandonnées dans une voiture près de la cathédrale Notre-Dame, à Paris, Ornella G., a été mise en examen des chefs d'association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes (AMT criminelle) et tentative d'assassinats en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste. Elle a été écrouée. 

Interpellée dans le sud de la France. Cette femme de 29 ans, fichée "S" pour des velléités de départ en Syrie, avait été interpellée mardi avec son compagnon dans le sud de la France. Les empreintes d'Ornella G. avaient été retrouvées sur la ceinture de sécurité et l'une des poignées du véhicule, une 607 Peugeot, avait détaillé vendredi le procureur de la République de Paris, François Molins.