Bonbonnes de gaz : une adolescente de 15 ans en garde à vue

  • A
  • A
Bonbonnes de gaz : une adolescente de 15 ans en garde à vue
@ GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Partagez sur :

Elle est la fille d'Amel S., interpellée à Boussy-Saint-Antoine jeudi. Elle aurait donné des indications à sa mère sur la présence ou non de policiers. 

Deux des gardes à vue dans l'enquête sur la voiture piégée devant la cathédrale Notre-Dame à Paris s'achèvent samedi. Sept personne ont été interpellées. Parmi elles, une adolescente de quinze ans qui aurait été au courant des intentions de ce groupe de femmes radicalisées.

Des indications sur la présence de policiers. Cette adolescente est la fille d'Amel S., la femme de 39 ans interpellée en même temps que Sara H., 23 ans et Inès M., 19 ans à Boussy-Saint-Antoine, en Essonne. Lors de leur arrestation, au domicile d'Amel, les deux plus jeunes complices se sont jetées sur les policiers, un couteau à la main. Placée également en garde à vue, la fille d'Amel S. aurait admis, selon des sources proches du dossier, qu'elle connaissait les intentions de sa mère. Elle lui aurait même donné des indications sur la présence de policiers dans les lieux où sa mère allait frapper.

Une première mise en examen. Par ailleurs, Ornella G. est la première des suspectes a être présentée à un juge d'instruction samedi. Sa participation dans cette tentative d'attentat ne fait guère de doute. Son ADN a en effet été retrouvé dans la voiture piégée et cette mère de famille de 29 ans a reconnu en garde-à-vue son implication. Elle avait été arrêtée sur une aire d'autoroute proche d'Orange, dès mardi, avec son compagnon dont la garde à vue a, elle, été levée.