Bonbonnes de gaz à Paris : la maire du 5e dénonce le "manque d'effectifs" policiers

  • A
  • A
Bonbonnes de gaz à Paris : la maire du 5e dénonce le "manque d'effectifs" policiers
La voiture contenant des bonbonnes de gaz a été découverte dans une petite rue du 5e arrondissement de Paris, non loin du quai de Montebello, en face de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

La maire du 5e arrondissement de Paris a plaidé pour un renforcement des effectifs policiers, après que plusieurs bouteilles de gaz y ont été découvertes dans une voiture.

Florence Berthout, maire LR du 5e arrondissement de Paris où a été découverte une voiture contenant plusieurs bouteilles de gaz sans dispositif de mise à feu, a dénoncé le "manque d'effectifs" policiers dont souffrait son arrondissement très touristique.

Une alerte "très préoccupante". "Cette alerte très préoccupante prouve (...) que mon arrondissement, de par les milliers de touristes et d'étudiants qu'il accueille chaque jour, souffre cruellement d'un manque d'effectifs", écrit la maire dans un courrier daté de mardi adressé au préfet de police de Paris Michel Cadot. La maire évoque la découverte de "six bouteilles de gaz et un carnet de note en arabe" dans une voiture qui a pu "stationner en toute illégalité pendant plus de deux heures et ce, en dépit de plusieurs signalements téléphoniques adressés par un commerçant au commissariat de police de l'arrondissement".

"Indispensable renforcement de la présence humaine". Tout en saluant le "professionnalisme des forces de l'ordre" et "l'énorme mobilisation" de la préfecture de police, "nous touchons aujourd'hui à la limite de l'exercice", écrit Florence Berthout. "La suppression de dizaines de places de stationnement dans le 5e arrondissement ne saurait en aucun cas se substituer à l'indispensable renforcement de la présence humaine des policiers et au besoin des militaires, pour assurer la sécurité des zones touristiques les plus fréquentées de l'arrondissement" et ses "nombreux établissements scolaires", ajoute la lettre.

Deux personnes en garde à vue, enquête ouverte. La découverte dans la nuit de dimanche à lundi, dans une petite rue du 5e arrondissement de Paris, non loin du quai de Montebello, en face de la cathédrale Notre-Dame-de-Paris, d'une voiture contenant plusieurs bonbonnes de gaz sans dispositif de mise à feu, a conduit à l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet antiterroriste et l'arrestation de deux personnes, en garde à vue mercredi.