Blocage de la fac de Nancy : "La mobilisation est illégitime en plus d'être illégale"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Mandaté par trois étudiantes, un avocat a engagé une procédure en référé pour que le président de l'Université demande l'intervention des forces de l'ordre face au blocage.

INTERVIEW

Leur faculté est bloquée depuis le 22 mars. Et c'en est trop pour trois étudiantes en lettres et sciences humaines à Nancy qui ont engagé Maître Nicolas Choley, pour "attaquer le président de la faculté de Lorraine devant le tribunal administratif" afin de mettre fin au blocage. Le conseil était invité d'Europe 1 bonjour, mercredi matin.

Service public "interrompu". La procédure en référé vient d'être engagée, avec une décision de justice qui devrait être apportée dans les quinze jours. "Le principe est que le président de l'Université est responsable du maintient de l'ordre au sein de l'université. La police ne peut pas intervenir de son propre mouvement sans que le président lui ait demandé d'agir. On a des troubles constants depuis le 22 mars. Le fonctionnement régulier du service public de l'enseignement supérieur a été interrompu. Les locaux sont occupés de manière non conforme à leur destination. Et tout cela est bloqué par des personnes minoritaires", souffle l'avocat.

Début avril, une consultation électronique avait montré que 1.026 étudiants étaient contre la reprise des cours et 2.456 y étaient favorables, et environ 6.000 ne s'étaient pas prononcés. Des chiffres qui permettent à maître Choley d'assurer que "la mobilisation est illégitime en plus d'être illégale".

"Pas exercé toute l'étendue de ses compétences". Jusqu'alors, le président de l'Université n'a pas été contacté directement. "Il n'a pas exercé l'étendue de ses compétences", c'est-à-dire qu'il n'a pas demandé l'intervention des forces de l'ordre. "C'est ce que nous demandons", précise l'avocat qui souligne le besoin de revenir à l'essentiel : "Pourquoi on va à l'université ? Pour apprendre, partager des connaissances, se forger une personnalité, apprendre un métier. Les facs ne peuvent pas être bloquées jusqu'à la fin de l'année. Il y a aussi les examens."