Bientôt un test salivaire de fatigue avant de prendre le volant ?

  • A
  • A
Bientôt un test salivaire de fatigue avant de prendre le volant ?
@ FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :

SANTÉ - Après l'éthylotest, les conducteurs pourraient adopter un test de fatigue pour éviter la somnolence au volant.

Ils pensent avoir trouvé la solution pour déceler le besoin de sommeil au volant. Une équipe de chercheurs de l'Hôtel-Dieu de Paris expérimente actuellement sur une cinquantaine de personnes un test salivaire de fatigue. D'utilisation très simple, il pourrait être opérationnel d'ici quelques années.

>> LIRE AUSSI - Des mesures plus strictes pour la sécurité routière 

Un geste simple pour un résultat rapide. L'opération est simple et rapide : on dépose un petit bâtonnet sur sa langue et après quelques minutes, le test vous indique si vous pouvez prendre ou non le volant. 

Le test fonctionne grâce à certaines molécules présentes dans la salive qui réagissent à la privation de sommeil en évoluant au fur et à mesure de la journée. En les analysant, les chercheurs déterminent de manière concrète et objective l'état de fatigue d'une personne.  

>> LIRE AUSSI - Repousser l'heure de son réveil, une fausse bonne idée 

La somnolence, meurtrière sur les routes. En France, la somnolence est la première cause de mortalité sur les autoroutes. L'enjeu d'un tel test est donc important explique François Brice-Hincker de la fondation Vinci-Autoroutes qui finance cette expérimentation : "Près d'un conducteur sur deux reconnaît encore qu'il lui arrive de continuer à conduire tout en se sentant très fatigué". Il estime que ce test salivaire "ouvre une voie intéressante" car elle offre aux automobilistes "un moyen concret d'évaluation de leur état d'éveil". L'objectif est de leur permettre d'adopter une "attitude plus responsable et donc une conduite plus sûre". 

Si l'expérimentation est concluante, ces tests salivaires pourraient, d'ici deux ans, faire leur apparition dans les boîtes à gants des voitures, aux côtés de l'éthylotest. 

>> LIRE AUSSI - Les oreillettes vont être interdites au volant