Béarn : un acquéreur relance les enchères de l'hôtel haussmannien

  • A
  • A
Béarn : un acquéreur relance les enchères de l'hôtel haussmannien
L'ancien Hôtel des Princes a besoin de rénovations, estimées à au moins 20 millions d'euros. @ GAIZKA IROZ / AFP
Partagez sur :

Vendredi, la mairie des Eaux-Bonnes a reçu un coup de fil lui annonçant le dépôt prochain d'une nouvelle offre d'achat de la célèbre bâtisse. 

Le bâtiment classé aux Monuments historiques depuis 2002 avait été vendu aux enchères jeudi dernier pour 10.000 euros. Mais le célèbre ancien hôtel haussmannien des Eaux-Bonnes dans les Pyrénées-Atlantiques suscite bien des convoitises car un acquéreur a décidé de surenchérir dès vendredi, rapporte lundi Sud Ouest

10 jours pour déposer l'offre. Vendredi, le directeur général des services de la mairie des Eaux-Bonnes, Michel Goemarre, a en effet reçu un coup de fil lui annonçant le dépôt prochain d'une nouvelle offre. Mais le droit de surenchère étant d'une durée de dix jours, ce nouveau possible acquéreur a encore du temps pour faire sa demande officielle. "Je ne sais pas ce qu'il en est", assure dans les colonnes du quotidien le maire de la commune, Stéphane Courtié. "Nous verrons lundi s'il s'agit d'une offre sérieuse", explique-t-il. 

Un hôtel qui tombe en ruines. L'ancien Hôtel des Princes, bâtisse impressionnante et luxueuse avec ses 100 mètres de façade et ses 175 chambres, est un témoin du temps où les lieux étaient une station thermale courue dans la deuxième partie du 19e siècle. L'impératrice Eugénie, femme de l'empereur Napoléon III, s'y était même rendue en 1860. Mais, fermé depuis 1975 et aujourd'hui dans un piteux état, l'établissement a besoin de rénovations, estimées à au moins 20 millions d'euros.